Menus Santé : Donnez-lui le goût de manger…

Votre enfant n’est plus un « bébé », et il commence à se façonner une personnalité propre. Du coup, il a tendance à devenir exigeant en matière de nourriture. Il manifeste volontiers son attirance ou son rejet de certains aliments. Pour que le repas familial reste un moment de détente et de partage, et qu’il ne tourne au bras de fer négociez en douceur. L’objectif, c’est qu’il puisse bénéficier d’une alimentation variée, et équilibrée et qu’il apprenne à manger de tout.

Eh oui ! A partir de 3-4 ans votre enfant commence à faire la fine bouche. Il n’hésite pas à disposer consciencieusement sur le bord de son assiette les aliments qui ne lui plaisent pas. Au fil des années, vous allez également devoir gérer son caractère contradictoire et sa capacité – très réelle ! – à se mettre en opposition... Il va se mettre à bouder des plats qu’il affectionnait auparavant, et refuser tout ce qu’il ne connaît pas. Il devient autonome et vous le fait savoir. L’heure du repas approche ? Annoncez-le quelques minutes à l’avance. Cela lui laissera le temps d’arrêter son activité en cours. Ce sera aussi, une bonne manière de l’amener à se plier au rituel du lavage des mains.

S’il refuse un aliment nouveau ou les légumes, posez-en quand même une petite quantité dans son assiette. Car s’il vous voit en manger avec appétit, il pourra être tenté à son tour. L’astuce, c’est de disposer un aliment nouveau à côté d’un plat dont il raffole « incognito ». Pour lui faire manger des petits pois, des haricots verts ou des courgettes par exemple, mélangez-les donc avec des féculents comme le riz, les pommes de terre ou encore les pâtes … Jouez à la fois sur la présentation, et sur la variété.

Jouez sur la forme des aliments

Il n’aime pas les carottes cuites ? Essayez de lui en proposer des crues, avec une petite sauce à la crème légère. Décorez son poisson avec des zestes de citron. Donnez de la couleur à son assiette, en y ajoutant des haricots verts, des tomates. Et si vraiment les légumes ne passent pas, vous pouvez les incorporer dans une quiche ou une tarte. Côté fruits, là encore soyez imaginatif. La salade, c’est sûr, sera votre meilleure alliée. Vous pourrez en effet mélanger différentes variétés, jouer sur les textures et les couleurs. Vous pourrez aussi y joindre des fruits frais ou secs, par exemple. Vous éveillerez ainsi sa curiosité, et son appétence pour la nouveauté.

Jouez également sur les formes. Il existe des moules spécifiques pour les cakes, dans lesquels vous pourrez glisser des légumes et même du poisson. Grâce aux purées, vous pouvez également proposer des présentations rigolotes en forme de visage, en y ajoutant par exemple deux tomates-cerise pour les yeux ou des haricots verts pour la bouche. De l’astuce, toujours de l’astuce…

Il est également important d’aider votre enfant à reconnaître quand il a réellement faim, et quand il a suffisamment mangé : « en as-tu assez ? », « as-tu de la place pour un yaourt ? ». Autrement dit, respectez son appétit. Si vraiment il dévore ou à l’inverse se nourrit très peu, parlez-en à son médecin.

Evitez à tout prix le chantage. Il doit comprendre que manger, c’est pour se nourrir, pas pour faire plaisir aux parents. Au diable donc les phrases du type « Mange ta ratatouille, ensuite tu pourras jouer avec ta console ». Autre mauvaise habitude à abandonner, le grignotage ou la pizza devant la télévision. Les repas, c’est l’occasion de se retrouver en famille et de discuter ensemble. Il est important de prendre le temps de manger.

De manière générale, respectez bien le rythme des quatre repas par jour, pris à des heures aussi régulières que possible. Partez à la chasse aux grignotages, notamment avant le dîner. Pour cela, disposez les aliments sucrés et gras comme les gâteaux, les barres chocolatées et les confiseries, dans un endroit inaccessible. Le mieux bien entendu, c’est d’éviter d’en acheter en abondance. Pas davantage que les sodas et les boissons sucrées, d’ailleurs.

Habituez-le à boire souvent, particulièrement s’il est physiquement actif. L’eau est la seule source de liquide vitale pour l’organisme. Et elle n’apporte pas de calories. Mais il est également important de favoriser la diversité des apports. D’autres boissons comme le lait, ou les jus de fruits peuvent aussi assurer une bonne hydratation.

RECETTES DE LA SEMAINE

Petit Déjeuner

Orange pressée à la paille

Céréales Kellogg’s© Corn Flakes

Crème de fraise et banane au soja de Paul Blouet

Déjeuner

Clown mimosa de Laurence Benedetti

Pâtes papillon en jardinière de Laurence Benedetti

Œuf à la coque au chocolat de Laurence Benedetti

Goûter

Tartine pompon de Laurence Benedetti avec un grand verre de lait

Dîner ou pique-nique dans le jardin ou sur la table du salon

Sandwich aux pinces de la mer de Laurence Benedetti

Hot dog de courgette de Laurence Benedetti

Porc-épic de fruits au chocolat de Laurence Benedetti.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.