Médicaments contrefaits : saisies records, en France et en Europe

En 2011, la douane française a procédé à la saisie de plus de 65 000 contrefaçons de médicaments. Soit un progrès de 75% par rapport à 2010. Dans la majorité des cas, les produits en question étaient supposés lutter contre les troubles de l’érection. Encore ces chiffres ne concernent-ils que les contrefaçons de véritables médicaments. Pour les produits présentés comme des médicaments mais dépourvus d’autorisation de mise sur le marché (AMM), ils sont également très spectaculaires…

Avec 229 145 comprimés et 29,5 tonnes de médicaments dépourvus d’AMM saisis l’an passé, la progression est de 27% par rapport à 2010. Au niveau européen, la tendance est comparable. Plus de 27 millions de médicaments contrefaits ont été retenus aux frontières de l’Union européenne, au lieu de seulement 3 millions en 2010. Plus de 90% des produits contrefaits étaient destinés à l’importation sur le marché local. Enfin une large partie des retenues effectuées par les douaniers européens sur le fret postal ou express (36%) concernait des médicaments.

Philippe Lamoureux, Directeur général des Entreprises du Médicament (Leem), tient à mettre en garde le public sur les risques liés à l’achat de médicaments sur Internet. « Selon l’OMS, plus de 50% des médicaments proposés à la vente sur Internet seraient des contrefaçons » souligne-t-il. Rappelons qu’en France, cette vente n’est pas réglementée. « En achetant sur Internet, les patients mettent en danger leur santé et leur sécurité. Ils s’exposent à consommer des produits ne contenant aucun principe actif, sous-dosés ou sur-dosés, ou encore contenant des substances nocives ».

Rappelons que pour l’OMS, un médicament contrefait est « un produit dont la composition et les principes actifs ne répondent pas aux normes scientifiques. Il est inefficace et souvent dangereux pour le patient ».

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.