Médicament : l’ANSM « pour restaurer la confiance »

L’Agence nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé (ANSM) a officiellement vu le jour, ce 1er mai 2012. Elle remplace l’Agence française de Sécurité sanitaire des Produits de Santé (AFSSaPS), afin de renforcer « la sécurité sanitaire du médicament et des produits de santé. Un changement d’appellation, mais également de « mode de gouvernance et d’organisation ».

L’objectif principal de l’ANSM reste de « garantir la sécurité des patients lors de l’utilisation des médicaments et des produits de santé ». Elle reprend et complète les missions auparavant dévolues à l’AFSSaPS. L’Agence a toujours pour but de « renforcer la surveillance et de l’évaluation des produits de santé ». Mais également de veiller à « un meilleur encadrement des prescriptions, notamment hors autorisation de mise sur le marché (AMM) ou à titre d’autorisation temporaire d’utilisation (ATU) nominatives ».

Dans un communiqué de presse, l’ANSM insiste sur l’importance de garantir l’indépendance de ses membres. Pour cela, elle publiera sur son site Internet « les déclarations publiques d’intérêts des agents exerçant des fonctions qui le justifient ».

De nouvelles exigences pour une nouvelle agence

La transparence devient ainsi l’un des maîtres-mots de la nouvelle agence. Celle-ci s’engage à la « traçabilité des travaux précédant une prise de décision » et au « partage de l’information avec tous les publics, aussi bien les professionnels de santé que le grand public ».

Ces engagements sont censés « contribuer à restaurer la confiance des citoyens dans les produits de santé mais également à les sensibiliser au fait que ‘le médicament n’est pas un produit comme les autres’ ».

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.