Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Maine-et-Loire Rythmes scolaires : les manifestations à Angers ce mardi

0 12.02.2013 08:20
Vincent Peillon, ministre de l'Education nationale.

Vincent Peillon, ministre de l'Education nationale.

Photo AFP

Plusieurs syndicats ont appelé les enseignants à la grève mardi contre la réforme des rythmes scolaires. Voici le point sur la mobilisation en Maine-et-Loire.

[Mise à jour] Environ 500 manifestants contre la réforme des rythmes scolaires à Angers

Angers

60 % d'enseignants étaient grévistes mardi matin selon syndicats. 38 % selon inspection académique. La Ville avait prévu un dispositif pour assurer le service d’accueil minimum. « Pour les écoles non concernées par la mise en place du service d’accueil minimum, les services périscolaires du matin et du soir sont supprimés », précise-t-on à la mairie.

Saumur

Une quarantaine d’enseignants ont déclaré à la mairie leur intention de faire grève. Cela concerne dix écoles publiques sur le territoire de Saumur et des communes associées (Chanzy, Les Hautes-Vignes, Les Violettes, Jean-de-la-Fontaine, Millocheau, Clos-Coutard, Louis-Pergaud, Charles-Perrault, Le Dolmen et Maremaillette).

Cholet

Thierry Martin, représentant le SNUipp, s’attendait à ce que le mouvement soit fortement suivi : « D’après nos premières informations, 60 % des collègues du public seront en grève. Certaines écoles seront même complètement fermées. Pour tous, il s’agit de protester contre une réforme qui les a mis devant le fait accompli. Ils ne veulent pas qu’elle s’applique n’importe comment. D’autant qu’en l’état, on va leur demander de travailler plus sans aucune compensation financière ». Mais la grève des écoles maternelles et primaires était très peu suivie mardi matin à Cholet. Sur 250 enseignants, une vingtaine seulement n'était pas à son poste.

Le Baugeois et la Vallée

Les enseignants devraient répondre en masse à l’appel à la grève de leurs syndicats. À Durtal, par exemple, huit classes sur treize, dans le public, seront fermées aujourd’hui. À Seiches-sur-le-Loir, l’école maternelle comptera 100 % de grévistes. À Beaufort-en-Vallée, Baugé, Seiches-sur-le-Loir et Durtal, les communes vont donc mettre en place un service minimum d’accueil au moins pour un établissement.

Segré

Seuls 17 % des enseignants de la circonscription ne devraient pas travailler aujourd’hui.

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.