Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Maine-et-Loire Pourquoi ce patron ne prend plus d'apprentis

0 10.05.2015 18:05
Antoine Trouillard, 56 ans, dirige une petite entreprise d’électricité-plomberie depuis 2003.

Antoine Trouillard, 56 ans, dirige une petite entreprise d’électricité-plomberie depuis 2003.

Photo Le Courrier de l'Ouest - Laurent COMBET

En sept ans, le nombre d’apprentis a chuté de 13 % en région.

Antoine Trouillard, 56 ans, dirige une petite entreprise d’électricité-plomberie depuis 2003. Il témoigne de ce qui pour lui est un crève-cœur : ne plus prendre d'apprentis dans son entreprise.

Il explique pourquoi Le Courrier de l'Ouest de ce lundi. Extraits :

« L’administration nous a imposé de plus en plus de normes. On a multiplié les contrôles. Avant il y avait des abus, c’est vrai. Mais on est tombé dans l’extrême. L’apprenti ne peut pas faire plus de 35 heures, doit rentrer chez lui le soir. Mais si je trouve un chantier loin avec des semaines de 40 heures, je ne peux pas le prendre. »

« Même si la situation économique s’améliorait, je prendrai peut-être des contrats alternance mais de niveau BTS. Le niveau CAP n’est plus suffisant pour s’adapter aux nou- velles compétences. Pour la do- motique, il faut savoir manier les logiciels ; pour la télévision, il faut comprendre comment fonctionne la liaison internet. »

Le témoignage complet d'Antoine Trouillard et la réponse de la Région, en charge de l'aprrentissage, dans Le Courrier de l'Ouest de ce lundi.


 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.