Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Maine-et-Loire L'ouverture du Festival d'Anjou menacée par la grève

0 10.06.2014 08:19
Au Plessis-Macé, les gradins du festival resteront-ils vides ce mardi soir, si le préavis de grève des techniciens est suivi

Au Plessis-Macé, les gradins du festival resteront-ils vides ce mardi soir, si le préavis de grève des techniciens est suivi

Photo Le Courrier de l'Ouest - Josselin CLAIR

Jouera, jouera pas ? Il était impossible, encore lundi soir, de savoir si Francis Perrin donnera le coup d’envoi de la 65e édition du festival d’Anjou ce soir mardi, avec son spectacle solo « Molière malgré moi ». Une chose est sûre : le mouvement de grève des intermittents du spectacle, qui bloque depuis une semaine maintenant le Printemps des comédiens à Montpellier, paraît avoir fait tache d’huile jusqu’en Anjou.

Pour mémoire, rappelons que les intermittents font monter la pression autour du ministre du Travail. Ils veulent conduire François Rebsamen à ne pas agréer l’accord que le Medef et plusieurs organisations syndicales ont signé le 22 mars dernier. Ils considèrent, en effet, que ce texte fait reculer leurs droits en matière d’assurance chômage.

Tout ce qu'il faut savoir sur le dossier et la réaction du patron du festival, Nicolas Briançon, dans Le Courrier de l'Ouest de ce mardi. A lire sur ordinateur, smartphone et tablette.

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.