Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Maine-et-Loire Les artisans du bâtiment à nouveau "optimistes"

0 25.11.2016 14:54
La Capeb publie son enquête de conjoncture annuelle sur la situation des entreprises artisanales du bâtiment.

La Capeb publie son enquête de conjoncture annuelle sur la situation des entreprises artisanales du bâtiment.

Photo Courrier de l'Ouest - Laurent COMBET

Il ne s'agit pas d'une franche reprise, mais l'activité des artisans du bâtiment frémit à nouveau en Anjou. Selon l'enquête annuelle de la Confédération de l'Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment (CAPEB), dévoilée vendredi, 63% d'entre eux jugent la conjoncture actuelle "assez favorable", voire "très favorable". Ils n'était que 25% en 2014.

"Ils sont plus optimistes car ils observent de nombreux signes encourageants", explique Eric Frémy, président de l'organisation en Maine-et-Loire. La proportion d'entreprises dont le chiffre d'affaires a augmenté est notamment passé de 15% en 2014 à 26% cette année. De même, 20% d'entre elles ont des projets d'investissements, contre 14% il y a deux ans.

Pour autant, ce frémissement ne se traduit pas encore en terme d'emploi. Les artisans du bâtiment font travailler en moyenne 4,2 salariés, un effectif qui reste bas par rapport à la période d'avant-crise (5,5 salariés en 2008). Pour Eric Frémy, "il y a du mieux, mais nous n'avons pas encore suffisamment de visibilité à long terme pour parler de relance."

A lire dans le Courrier de l'Ouest du samedi 26 novembre

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.