Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Maine-et-Loire Le sénateur Raoul "opposé" à une éventuelle taxe sur le vin

1 15.05.2013 18:29
Plusieurs sénateurs socialistes, dont Daniel Raoul du Maine-et-Loire, indiquent dans un communiqué être "opposés" à une éventuelle nouvelle taxe sur le vin.

Plusieurs sénateurs socialistes, dont Daniel Raoul du Maine-et-Loire, indiquent dans un communiqué être "opposés" à une éventuelle nouvelle taxe sur le vin.

Photo archives Le Courrier de l'Ouest

Plusieurs sénateurs socialistes, dont Daniel Raoul du Maine-et-Loire, indiquent dans un communiqué être "opposés" à une éventuelle nouvelle taxe sur le vin.

Les sénateurs Roland Courteau (Aude), François Rebsamen (Côte d'Or), Jean-Jacques Mirassou (Haute-Garonne), Daniel Raoul (Maine-et-Loire), François Patriat (Côte d'Or), Marcel Rainaud (Aude), Robert Navarro (Hérault), Claude Berit-Debat (Dordogne) et plusieurs de leurs collègues soulignent que "la consommation de vin ne cesse de baisser en France, où elle a été divisée par 2 en 20 ans" et que "parallèlement, la viticulture sort à peine d'une crise majeure". "Serait-ce bien le moment d'infliger une telle taxe à ce secteur?", s'interrogent-ils.

La mission d'évaluation et de contrôle de la sécurité sociale (MECSS) du Sénat, présidée par Yves Daudigny (PS), réfléchit à la mise en place d'une fiscalité dissuasive "dite comportementale".

Seuls les vins ont récemment été épargnés par les taxes: les spiritueux ont été taxés en 2012 et les bières ont vu leurs droits d'accises augmenter au 1er janvier. "Si une telle taxe venait à être adoptée, ça serait établir un lien néfaste entre des problèmes sanitaires et une consommation raisonnable de vin, faisant de celui-ci un produit dangereux pour la santé", proteste le groupe de sénateurs PS.

"Le vin est l'un des premiers produits d'exportation pour la France" avec "8 milliards d'euros d'excédent commercial en 2012, plusieurs centaines de milliers d'emplois", soulignent les sénateurs, en rappelant qu'il "rapporte en terme de fiscalité 1 milliard chaque année".

Commentaires (1)

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.