Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Maine-et-Loire Le Front national veut-il infiltrer les vignes ?

2 07.01.2015 08:22
Gilbert Collard mène une bataille judiciaire contre l’Interprofession des Vins du Val de Loire.

Gilbert Collard mène une bataille judiciaire contre l’Interprofession des Vins du Val de Loire.

Photo AFP

Le monde viticole ne goûte guère l’apparition de l’avocat « Bleu Marine », et proche du Front national de Marine Le Pen, Gilbert Collard dans les rangs des frondeurs d’Interloire. « C’est de la récupération politique », estime le président Menestreau.

Maître Collard défendrait-il une cause perdue dans le seul but d’avancer un peu plus les pions de l’extrême droite ?

Des éléments de réponse à cette question dans Le Courrier de l'Ouest de ce mercredi, à lire sur ordinateur, smartphone et tablette.

Commentaires (2)

Qui sont-ils ? Facile
sir_b49 mer, 07/01/2015 - 16:05

Qui sont-ils ? Facile ...

Il suffirait de questionner tout simplement les Viticulteurs du Saumur Champigny.

Le Collectif des Viticulteurs n'existe pas depuis hier certes, et tous ne sont pas Frontistes loin de là . Le différant entre Interloire et certains Viticulteurs, ne doit trouver sa solution que pas la Justice, seule habilitée à trancher. Mais la démarche forcée de défense, recherchée auprès d'un Avocat (bleu marine) proche du Front National, n'est que la résultante bien sûr, d'un couple viticulteur installé à Chacé pour le Chais, et à Varrains pour le siège social du Domaine.
Couple adhérant très connu pour ses idéologies frontistes, et n'hésitant absolument pas à le faire savoir autour. On retrouve Monsieur, conseiller municipal sur la commune de Chacé, et Madame grande admiratrice de Marine Le Pen.
Leur comportement est à la hauteur de leur idéologie de base.

Vous les trouverez en tapant : Domaine du Bourg Neuf à Varrains.

Cordialement à vous.

Des noms vite !
Calypso49 mer, 07/01/2015 - 09:28

Honte aux vignerons du front national qui salissent la profession et l'Anjou et abusent leur clientèle.
Donnez-nous vite des noms, nous n'irons plus acheter leur vin.
Cordialement

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.