Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Maine-et-Loire Festival d’Anjou : le programme, son présent et son avenir

0 22.05.2013 08:32
Nicolas Briançon, ici avec Lorànt Deutsch dans « Le Songe d’une nuit d’été », lors de la création du spectacle au festival.

Nicolas Briançon, ici avec Lorànt Deutsch dans « Le Songe d’une nuit d’été », lors de la création du spectacle au festival.

Photo archives Le Courrier de l'Ouest

A trois jours des locations, Nicolas Briançon, directeur artistique du festival d'Anjou, commente le programme et évoque l’avenir dans un entretien accordé au Courrier de l'Ouest. A lire dans les éditions Maine-et-Loire, page 5.

Le programme :

Au Plessis-Macé

« Y’a d’la joie… quand même ! » ( création) : 11 et 12 juin.

« Un drôle de père » avec Michel Leeb : 13, 14 et 15 juin.

« Le songe d’une nuit d’été » de Shakespeare : 17 et 18 juin.

« Piaf l’être intime », avec Clotilde Courau :  19 juin.

« La guerre de Troie n’aura pas lieu » de Jean Giraudoux  avec Francis Huster : 20 juin.

« Le roi se meurt », de Ionesco avec Michel Bouquet : 21 et 22 juin.

« Occupe-toi d’Amélie », de Georges Feydeau avec Hélène de Fougerolles : 24 juin.

« Le porteur d’histoire », d’Alexis Michalik : 1er juillet.

« Richard III » de Shakespeare, mise en scène Jérémie Le Louët : 2 juillet.

« Le pays des galéjeurs », mise en scène Fred Muhl Valentin : 3 juillet.

« Le cercle de craie caucasien » de Bertold Brecht, mise en scène Fabian Chappuis : 4 juillet.

« Masques et nez » de la Compagnie Les sans sous : 5 juillet.

« Perruques », one man show de Jonathan Lambert : 6 juillet.

Tous ces spectacles à 21 h30.

Chez Bouvet-Ladubay (Saumur)

« Chroniques du Tour de France » : d’ Antoine Blondin : 23 juin, 18 h 30.

Au Grand Théâtre d’Angers

« L’opéra d’un fou », d’après Gérard de Nerval avec Pierre Lericq : 25 juin, 19 h 30.

Au château de Saumur

« Un chapeau de paille d’Italie » d’Eugène Labiche, mise en scène Gilles Bouillon : 25 et 26 juin, 21 h 30.

Aux arènes de Doué

« Volpone » de Ben Jonson : 27 juin, 21 h 30.

« Le jeu de la vérité », avec Vanessa Demouy : 28 et 29 juin, 21 h 30.

Pratique :

Locations

La billetterie du festival ouvre le samedi 25 mai à 8 heures place Kennedy à Angers. Les réservations en ligne (téléphone, internet) ouvriront à 9 heures le même samedi.  Téléphone : 02 41 88 14 14. Par internet : www.festivaldanjou.com

Prix des places

Pour les spectacles en soirée, les places à l’unité vont de 16 € (étudiants, scolaires, demandeurs d’emploi) à 31 € (tarif plein). Abonnement, trois spectacles minimum : 26 € par soirée. Au Théâtre Bouvet-Ladubay de Saumur : 31 €; 26 € pour les détenteurs du Pass AnjouVéloVintage.

Pour les spectacles jeune public, tarif unique 5 €. Pass concours des Compagnies à 80 € (5 spectacles).

Jeune public

Cette année encore, le festival n’oublie pas le jeune public. Trois spectacles  sont programmés à son intention. Il s’agit de « Dans ta poche » de la Compagnie Carni Levamen (26 juin, 15 heures, Théâtre Noiret à Doué) ; « Le PCR à l’ ouest » de la Compagnie Piment Langue d’Oiseau (30 juin,11 heures, 14 h 30 et 16 h 30, Espace Longuenée au Plessis-Macé) ; et « D’armure et d’eau fraiche » par la Compagnie de La Moutre (3 juillet, 16 h 30, salle Beaurepaire à Saumur).

Navette

Une navette est mise à disposition des festivaliers  pour chaque soirée. Départ et retour sur le parking , place de l’ Académie à Angers. 5 € aller-retour ; 3 € réduit. Réservation préalable au 02 41 88 14 14. Départ à 20 heures pour Le Plessis-Macé ; à 19 h 30 pour Doué-la-Fontaine et Saumur.

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.