Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Maine-et-Loire Et si on arrêtait d'arracher la jussie ?

1 15.08.2017 16:08

La jussie étend son empire sur les cours d'eau de Maine-et-Loire.

Introduite en France dans les années 70, notamment pour fleurir les bassins et aquariums des particuliers, elle étouffe la flore locale existante, empêche l’oxygénation de l’eau et tue la faune.

Les campagnes d'arrachage se succèdent, mais la plante invasive revient inexorablement.

Michel Thomas, président de l’association de pêche de Saint-Mathurin-sur-Loire, "c'est un combat sans fin".

Adeline Lepoultier, chargée de mission biodiversité et territoires à l’antenne du Conservatoire des espaces naturels au Mans, promeut de nouvelles pistes pour lutter contre la jussie.

« La jussie peut reculer avec des actions toutes simples. On sait que la plante n’aime pas l’ombre. Le Conservatoire incite à la reconquête de la ripisylve : replanter des arbres et arbustes le long des berges. Pourquoi ne pas vivre avec la jussie au lieu de lutter vainement contre elle ? », interroge la scientifique qui considère qu'il faut cibler les campagne d'arrachage et ne pas y recourir systématiquement.

Notre enquête mercredi dans Le Courrier de l'Ouest à télécharger ici

Commentaires (1)

Losque la jussie a été
jean-louis banc... mer, 16/08/2017 - 16:53

Losque la jussie a été importé par les jardineries pour mettre dans les bassins et aquariums tout le monde il est beau et gentil aujourd'hui on ne sait quoi en faire. Pourquoi ne pas faire payer les importateurs et jardineries de cette plante plutôt que de faire payer les utilisateur des ruisseaux et rivières. Dans certains pays ils utilisent des mammifères qui vivent dans l'eau et qui broutent cette plante pourquoi ne pas en faire autant.
Aujourd'hui le nombre de pêcheurs diminuent, il ne faut pas s'en étonner. On ne peut que maugréer contre les sociétés de pêche, les fédérations et eaux et forêts qui ont laissé faire.
On supprime les retenues d'eau sur les ruisseau et rivière , à certains endroits c'est un désastre écologique contrairement à ce qui est dit. Car il n'y a plus personne pour entretenir ces cours d'eau, car il n'y a plus d'eau. Donc moins de vie animal , il ne reste que les prédateurs qui tuent et mangent tout . Une aberration!!!!!!

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.