Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Maine-et-Loire Couper le RSA ? La bronca sur Facebook

0 16.09.2016 11:52
PHOTOPQR/LE COURRIER DE L'OUEST/LAURENT COMBET : ANGERS   LE 18/04/2016 :  SESSION DE L'ASSEMBLEE DEPARTEMENTAL :  LE PRESIDENT CHRISTIAN GILLET

PHOTOPQR/LE COURRIER DE L'OUEST/LAURENT COMBET : ANGERS LE 18/04/2016 : SESSION DE L'ASSEMBLEE DEPARTEMENTAL : LE PRESIDENT CHRISTIAN GILLET

LAURENT COMBET

Il manque 15 à 20 millions d'euros au Département de Maine-et-Loire pour boucler son budget. La faute aux dépenses en augmentation, aux recettes qui diminuent.

Face à la gravité de la situation financière, le président de la collectivité, l'UDI Christian Gillet, tenait une conférence de presse jeudi matin à Angers, dénonçant l'Etat qui ne compense pas assez, selon lui, l'explosion des dépenses sociales.

Et de menacer, en signe de protestation, de ne plus verser le RSA à la CAF tout en évoquant une nouvelle hausse des impôts, déclenchant la bronca sur la page Facebook du Courrier de l'Ouest.

Extraits : 

Cécile Boudier : "Taxe foncière reçue : +7% pour le département, +2% pour la commune. Et on a créé la commune nouvelle pour éviter la hausse ? Mensonge et zut a la fin ! Il y a des milliards d'impôts non payés par les multinationales, alors les sous, vous savez où aller les chercher !"

Benoît Baclet : "Fermer Terra Botanica, baisser les très grasses indemnités des élus, couper drastiquement le budget communication du Département, bref... Il y en a des solutions..."

Pieloulou Biiboou Odray : "Une honte d'augmenter les impôts ! En revanche, couper le RSA non ! Beaucoup de personnes profitent ( je suis d'accord) mais d'autres en on vraiment besoin pour vivre, (ou survivre) faut faire la part des choses!"

Aurélia Malaurie : "Qu'ils le fassent. Ça finira mal. Ils imaginent quoi au juste ? Si nous sommes si nombreux à percevoir le RSA c'est qu'il n'y a pas de travail ici. Et quand nous serons nombreux à nous retrouver sans rien qu'ils s'attendent donc au revers de la médaille".

Pascal J Guignard : "Allez, on supprime le conseil économique et social qui ne sert strictement à rien et les centaines d'agences gouvernementales qui n'ont aucun rôle valable à jouer et qui nous coûtent une fortune..."

Abigor Aurelien Camara : "Et voila comment, à cause de certains profiteurs, les gens qui en ont besoin se retrouveront dans la merde. Laissez le RSA à ceux qui en ont vraiment besoin!"

Laurent Genais Sinon : "On baisse le salaire de nos politiques, on les met au Smic et on leur enlève tous leurs avantages."

Mcj Caron Chenu : "Qu'ils fassent des économies sur leurs salaires avant de venir faire chier les gens qui touchent des aides, car je pense bien que tout le monde n'est pas malhonnête et on vraiment besoin du RSA comme la prime d'activité."

Marie-Ange Le Guen : "Monsieur a baissé ses effectifs, assistances sociales (qui d'ailleurs n'ont plus de permanences dans les quartiers depuis peu) ,d'educ' aussi et j'en passe. RSA : facile à s'en prendre a cette aide ! Etrange d'un coup ! Il n'a pas le droit de menacer des familles/SDF/gens précaires ! Il va aller à l'encontre de gens furieux"

Tony Baron : "Ça sent le soulèvement des petits gens ! Attention à vous les politicards, il va être trop tard pour vous."

Cynthia Ct : "Il faudrait un moyen d'enquêter pour détecter ceux qui en ont réellement besoin !"

Jacqueline Goulù : "Dans certaines régions de France, le RSA est supprimé et rétabli que si il y a activité (du style emploi service, horaire ou 1/2 journée) ou formation et surtout une bonne pratique de la solidarité entre les familles pour les gardes d'enfants , les repas et de locomotions De tout cela, à qui la faute : l'Etat et l'Etat c'est nous tous, songeons à sortir des sentiers battus.

Jean-François Clairand : "Et bien sûr on s'en prend encore au plus pauvre... déplorable..."

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.