Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Maine-et-Loire Ces Anglais ont réalisé leur rêve : devenir français

2 07.07.2015 10:45
Maine-et-Loire. Ces Anglais ont réalisé leur rêve : devenir français

Maine-et-Loire. Ces Anglais ont réalisé leur rêve : devenir français

Photo Le Courrier de l'Ouest

Pamela et Bernard Juby, 78 ans, étaient les doyens des 170 personnes naturalisées lundi à Angers à la Préfecture de Maine-et-Loire. Et les plus amoureux de la France.

"J’avais 16 ans la première fois que je suis venue à Paris, lors d’une sortie scolaire. J’ai eu le coup de foudre pour la France et ce jour-là j’ai décrété qu’un jour, ce serait mon pays. » Pamela Juby s’en souvient comme si c’était hier, avec toujours autant d’émerveillement dans les yeux. Elle a pourtant aujourd’hui 78 ans. Elle et son mari étaient encore anglais lundi, jusqu’à ce que préfet leur remette leur décret de naturalisation.

"Je reviens au pays, 800 ans plus tard"


À 78 ans également, Bernard Juby n’est pas moins fier de son obtention de la nationalité française. « J’ai fait des recherches généalogiques et je me suis rendu compte que j’étais le descendant d’un des compagnons de Guillaume le Conquérant lorsqu’il a envahi l’Angleterre. Finalement, je ne fais que revenir au pays, 800 ans plus tard », sourit le septuagénaire.

Voilà 16 ans que le couple de retraités vit dans le Maine-et-Loire, d’abord à Armaillé puis depuis peu à Pouancé. 

Notre reportage est à lire en intégralité dans Le Courrier de l'Ouest de ce mardi 7 juillet à télécharger ici

Commentaires (2)

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.