Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Longué-Jumelles "Réformer les Communautés de Communes, mais pour quoi faire?"

0 02.12.2015 17:51
Frédéric Mortier

Frédéric Mortier

Photo Le Courrier de l'Ouest

Suite à la venue des élus de Saumur Agglo au Conseil communautaire de Loire-Longué du 26 novembre dernier, Frédéric Mortier, président de la Communauté de communes Loire-Longué (CCLL) a exprimé son sentiment après cet événement. Les élus de la CCLL ne souhaitent pas fusionner avec Saumur Agglo.


Comment jugez-vous cette rencontre qui s’est tenue avec les élus de l’Agglo de Saumur ? Vous avez paru agacé ?
« Agacé est effectivement le terme. Tout s’est déroulé comme s’il n’était pas possible de discuter des vrais sujets : la fiscalité pour nos ménages et celle de nos entreprises, la façon de gouverner cette grosse machine anti-démocratique que deviendra l’agglo ou encore ce que l’on y fera vraiment avec des conséquences importantes pour la gestion de nos communes. Je reste dubitatif sur le seul discours qui consiste à dire « soyons plus grands pour exister demain » car toutes les études sérieuses montrent le contraire.

Vous avez justement su apporter des éléments fiscaux qui font froid dans le dos. Pouvez-vous nous rappeler vos chiffres ?
« Sans que l’on sache bien si des mécanismes de compensations pourront être mis en place, il est déjà possible d’annoncer à terme, des augmentations de 65 % sur les feuilles d’impôts de nos concitoyens en matière de Foncier Bâti, de 51,5 % en matière de Foncier Non Bâti et de 9,5 % pour nos entreprises, sans compter la Taxe Transport pour ces mêmes entreprises et qui existe déjà à l’Agglo. Est-ce bien sérieux dans un moment de crise comme nous traversons où un sou reste plus que jamais un sou ? Si cela correspondait encore à des services supplémentaires, mais même là on sait que ce ne sera pas le cas ».

Certains vous reprochent d’en faire trop sur cette question de la réforme territoriale. Qu’avez-vous à leur dire ?
« Que nous avons été élus pour l’intérêt général de nos concitoyens et pour que l’économie sous toutes ces formes fonctionne la mieux possible. Il est de mon rôle de Président que d’apporter tous les éléments d’appréciation nécessaires aux bonnes décisions. Comme l’a dit Eric Touron le Président du Grand Saumurois jeudi soir, « il n’est pas admissible que l’Etat décide à notre place ». J’ajouterai, surtout quand on ne sait pas pourquoi on y va ni où l’on va ».

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.