Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Loire-Atlantique Des zadistes vandalisent la gendarmerie de Sautron

0 21.11.2014 14:22
Une quarantaine de zadistes sont venus en plein jour vandaliser la gendarmerie de Sautron.

Une quarantaine de zadistes sont venus en plein jour vandaliser la gendarmerie de Sautron.

Photo Presse Océan

Une quarantaine de zadistes de Notre-Dame-des-Landes venus à bord d'une dizaine de véhicules ont vandalisé ce vendredi matin la brigade de gendarmerie de Sautron, qui est recouverte de peinture et d'inscriptions. Ils sont venus alors qu'un de leurs camarades avait été placé en garde à vue dans la nuit pour une affaire de vol de carburant.

La maire de la commune se dit "indignée" et "scandalisée". "Toute une population qui respecte la loi va devoir payer pour des gens qui ne respectent rien, s'offusque Marie-Cécile Gessant (DVD). Il va falloir que l'Etat prenne ses responsabilités, et prenne des mesures pour faire dégager la Zad d'urgence. Ce qui se passe est inadmissible. La situation est désastreuse. On ne peut plus continuer à tolérer de tels actes".

Ce matin, à 10 h 15, la gendarmerie avait procédé à 5 interpellations de personnes suspectées d'avoir participé à ces actes de dégradations.

Le ministre de l'Intérieur indigné

Dans un communiqué, Bernard Cazeneuve, ministre de l'Intérieur, "condamne très fermement les exactions commises ce matin par une quarantaine d’individus encagoulés à l’encontre de la gendarmerie de Sautron".

Il rappelle les faits : "Après avoir forcé le cadenas de la grille d’accès et pénétré dans l’enceinte des locaux de la brigade, ils ont couvert les murs d’insultes à l’égard des forces de l’ordre et jeté un fumigène avant de s’enfuir. Un véhicule de la gendarmerie a également été dégradé à coups de marteau à Vigneux-de-Bretagne. Aucun blessé n’est heureusement à déplorer. Cinq individus ont été interpellés".

Bernard Cazeneuve rappelle que "s’en prendre ainsi aux forces de l’ordre constitue une atteinte inacceptable à la sécurité de tous les Français et une atteinte aux principes de la République. Il souhaite que les auteurs de ces actes en répondent rapidement devant la justice".

Une information Presse Océan

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.