Les vaccins antigrippaux certifiés « purs »

Les « impuretés probables » dont la présence avait été signalée dans des seringues de vaccins antigrippaux du laboratoire Novartis en Italie, n’étaient en réalité que des agrégats de protéines virales. Rien d’inquiétant donc, puisqu’il s’agit d’éléments normalement présents dans ces vaccins. Pour le moment, les mesures de précaution mises en place en France restent en vigueur.

Les particules blanches découvertes dans certains lots de vaccins antigrippaux en Italie, ont été identifiées par le fabricant. Ces agrégats de protéines virales de la souche influenza B, étaient présents dans les produits en question en plus grandes quantités que d’habitude. « Aucune particule étrangère n’a été mise en évidence à aucun moment », rapporte Infovac Suisse. Toutefois, « par précaution, le lot d’Agrippal® incluant des agrégats visibles dans les vaccins n’a jamais été mis sur le marché », précise ce site professionnel d’information sur les vaccins.

Après avoir découvert de « possibles impuretés » dans les seringues de ces vaccins antigrippaux , les autorités sanitaires italiennes en avaient interdit l’importation et l’utilisation. Plusieurs autres pays dont la France, avaient pris des mesures préventives. Les lots du seul vaccin concerné en France – Agrippal® - avaient ainsi été bloqués par l’Agence nationale de Sécurité du Médicament et des Produits de Santé (ANSM), dans l’attente de l’avis de l’Agence européenne du médicament (EMA).

Dès le 26 octobre, celle-ci faisait savoir sur son site Internet que « les particules suspectes seraient des agrégats de protéines normalement présentes dans les vaccins ». Dans l’attente d’une confirmation officielle de l’EMA, les autorités sanitaires françaises maintiennent toutefois les mesures de précaution mises en place.

Le ministère de la Santé canadien, Santé Canada, a pour sa part levé la suspension des vaccins concernés. « Nous avons examiné les résultats de ses propres essais, effectué une évaluation des risques pour la santé et passé en revue les renseignements provenant des partenaires européens, ainsi que les données soumises par la société Novartis. Aucun problème d’innocuité n’a été relevé », indique Santé Canada.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.