Les TOC de la vérification

Vérifier cent fois si la porte est bien fermée à clef, repasser un chiffon sans arrêt sur le même meuble… Ces comportements peuvent être le signe d’un TOC. Les troubles obsessionnels compulsifs, autrefois appelés névroses obsessionnelles, touchent autant les femmes que les hommes. Toutefois, leurs symptômes apparaissent plus tôt chez le sexe masculin, dès l’âge de 7 ou 8 ans. Mais certains TOC, comme ceux qualifiés de « vérificateurs » ne se révèlent qu’à l’âge adulte.

En proie à des obsessions de doute et d’indécision, les victimes de ces TOC de vérification se sentent obligées de passer en revue indéfiniment, chaque action et chaque objet de leur quotidien. Par exemple, ils peuvent se sentir littéralement ‘forcés’ à vérifier que la porte est bien fermée ou la lumière bien éteinte. Et cela, parfois, des centaines de fois au cours de la même journée...

Ce comportement est révélateur de doutes insurmontables. Il peut aussi cacher la peur de faire du mal à son entourage par exemple. C’est pourquoi certains patients se sentent poussés à vérifier que le gaz est coupé, ou que les couteaux sont bien rangés. Cette catégorie de TOC touche plus volontiers des patients de plus de 30 ans. Ils sont alors plus faciles à prendre en charge, grâce à une psychothérapie comportementale et cognitive et/ou à des antidépresseurs.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.