Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Les Ponts-de-Cé Drame de Madagascar : "Notre fils est réhabilité"

0 20.10.2013 11:35
Sébastien Judalet a été emporté par une foule meurtrière alors qu'il se trouvait dans cet hôtel.

Sébastien Judalet a été emporté par une foule meurtrière alors qu'il se trouvait dans cet hôtel.

Sébastien Boisnard

Au début du mois, un jeune Français, un Italien et un jeune Malgache ont été lynchés par la foule dans la petite île de Nosy-Be, à Madagascar. KIls ont été les victimes d'une folie collective alimentée par des rumeurs de trafics d'organes après la découverte, sur une plage, du corps d'un garçon de dix ans.

Le jeune Français s’appelait Sébastien Judalet. Il avait 38 ans. Il était chauffeur de bus à la RATP. Ses parents sont installés aux Ponts-de-Cé. Ce vendredi, ils ont eu accès aux premières conclusions d’une procureure de Bobigny nommée par la France pour seconder les autorités malgaches. Les conclusions de cette enquête sont sans ambiguité. Elles confirment ce que les parents de Sébastien Judalet savaient déjà : leur fils n’avait ni le profil d’un trafiquant d’organes, ni celui d’un prédateur sexuel.
« Notre fils était à la fois ouvert et discret. Il avait un peu tendance à croire en la bonté des gens. Il était doux et un peu mélancolique. Il souffrait de ses ruptures avec ses compagnes et de la distance avec sa fille qu’il voyait peu. Il travaillait à la RATP et ses horaires décalés le fatiguaient. Il était parti là-bas avec l’idée de se reposer et de se reconstruire », témoignent Colette et Maurice Judalet. « La justice française a catégoriquement exclu toutes ces rumeurs qui accablaient la mémoire de notre fils ».

Lire ce dimanche dans Le Courrier de l'Ouest

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.