Les fruits de mer à la fête

Huîtres, palourdes, coques… La fin de l’année approche et les fruits de mer se préparent à la fête. Attention ces mets de choix peuvent être porteurs de bactéries ou de virus à l’origine de toxi-infections alimentaires. Les femmes enceintes, les enfants, les seniors et toutes les personnes dont le système immunitaire est affaibli doivent être vigilants. Voici donc quelques conseils pour terminer 2012 en toute sérénité.

Après avoir acheté vos fruits de mer – toujours chez un professionnel – vérifiez scrupuleusement la présence d’une étiquette sanitaire fixée de manière inarrachable. Vous pourrez y lire la date de conditionnement et les nom et adresse du producteur ;

Réfrigérez-les immédiatement après l’achat. Une température de 4 °C est idéale. Et surtout ne placez pas de fruits de mer vivants dans un contenant fermé ni dans de l’eau douce. Vous les tueriez, et ils deviendraient impropres à la consommation ;

Au moment de les préparer, assurez-vous que vos fruits de mer sont frais. Les coquilles des bivalves– comme les moules ou les palourdes - doivent être fermées. Tout coquillage dont la coquille baille devrait se refermer si vous le tapotez, ou si vous le ‘taquinez’ avec la pointe d’un couteau par exemple. Si ce n’est pas le cas, jetez-le sans hésitation ;

Si vous achetez des langoustines et les crevettes vivantes, assurez-vous qu’elles soient luisantes et frétillantes. Elles doivent surtout ne présenter qu’une légère odeur marine ;

Et si vous jetez votre dévolu sur des crabes ou des tourteaux, là encore, préférez les vivants. Le poids est un critère d’importance. Enfin, sachez qu’un crabe vivace aura les pattes recroquevillées ;

Vous êtes enceinte ? Pour faire le plein d’iode qui favorise le développement cérébral de Bébé, vous devrez vous rabattre sur des fruits de mer… cuits ;

Vous avez décidé d’acheter surgelé ? Vérifiez scrupuleusement l’emballage. Assurez-vous que celui-ci ne soit ni déchiré, ni ouvert. La présence de glace sur le paquet doit vous alarmer. Si elle est là en grande quantité, cela peut signifier que les fruits de mer sont congelés depuis longtemps, ou qu’ils ont subi une rupture de chaîne du froid avant d’être recongelés. Rangez vos produits au congélateur immédiatement après l’achat, jusqu’au moment où vous les cuisinerez ;

Pensez hygiène : lavez-vous les mains après avoir manipulé des fruits de mer crus. Nettoyez le plan de travail et les ustensiles à l’eau chaude et savonneuse après avoir cuisiné.

Aller plus loin : Retrouvez dès le mardi 4 décembre des conseils pour bien cuisiner les fruits de mer et profiter de leurs vertus.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.