Les démunis toujours plus privés de soins

L’accès aux soins des plus précaires, se dégrade un peu plus chaque année en France. C’est le constat critique dressé ce mardi par Médecins du Monde (MdM) dans un nouveau rapport. Confrontée aux chiffres catastrophiques concernant la santé des plus démunis, l’Association lance un véritable cri d’alarme.

« Entre 2008 et 2011, les consultations médicales dans les 21 centres de Médecins du Monde, ont augmenté de 22% », soulignent ses représentants. Et plus de 98% des patients vivent sous le seuil de pauvreté. Les enfants ne sont pas épargnés. « Plus de 2 800 mineurs ont été accueillis dans les centres MdM. Leur nombre a ainsi augmenté de 48% par rapport à l’année précédente ». Quant aux femmes enceintes prises en charge dans ces consultations, elles sont majoritairement dans des situations sociales et administratives difficiles. Et 45% d’entre elles présentent un retard dans le suivi de leur grossesse.

Autre constat : le retard de soins. Plus du tiers des patients des centres MdM consultent trop tard au regard de leur état. « Le retard dans le recours aux soins est de plus en plus fréquent, lorsque les personnes concernées ne renoncent pas tout simplement, à se faire soigner ». Et, sans surprise, il est plus prégnant parmi les personnes vivant dans la rue ou dans un logement précaire.

Simplifier pour mieux soigner

Ces patients devraient – en théorie - bénéficier de l’aide médicale d’Etat (AME) ou de la Couverture maladie universelle (CMU). En 2011 en effet, « près de 80% des patients accueillis dans les centres MdM relevaient d’un dispositif de couverture. Or 84% d’entre eux n’avaient aucun droit effectivement ouvert », a constaté l’association. « Pour rendre l’accès aux soins plus simple, plus rapide et moins stigmatisant », elle demande « la fusion de l’AME et de la CMU ».

Médecins du Monde demande également « la suppression du délit de racolage passif qui isole les personnes se prostituant ». Pour contrôler l’épidémie d’hépatite C chez les usagers de drogues, l’association préconise par ailleurs « la création de salles de consommation à moindre risque ». Elle insiste en outre, sur « la nécessité de réviser les politiques restrictives et répressives à l’encontre des migrants, y compris les citoyens européens (les Roms, qui sont des ressortissants roumains et bulgares n.d.l.r.), afin de favoriser leur intégration et leur accueil ».

Aller plus loin :

Téléchargez le rapport de Médecins du Monde intitulé L’accès aux soins des plus démunis en 2012 ;

Consultez les interviews du Dr Thierry Brigaud, président de Médecins du Monde et du Dr Jean-François Corty, directeur des missions France de MdM. Ainsi que des vidéos de l’action de Médecins du Monde en France.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.