Le Portugal en butte à la dengue

Une flambée de dengue sévit actuellement à Madère, donc en territoire portugais, aux portes de l’Europe continentale. D’après l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), 18 cas ont été confirmés sur l’île depuis le 10 octobre dernier, et « 191 cas probables ont été notifiés ». Si vous prévoyez de vous y rendre les prochaines semaines, il n’est pas inutile que vous preniez vos précautions, comme nous vous l’expliquons…

Ainsi que le souligne l’OMS, « les autorités portugaises mettent en œuvre des mesures visant à réduire le risque de transmission locale durable, à limiter l’impact (de cette flambée) sur la population, et à éviter l’exportation des vecteurs infectés hors de l’île ». En d’autres termes, il s’agit de faire en sorte que les moustiques porteurs du virus responsable de la maladie ne puissent rejoindre le continent en empruntant un bateau ou un avion.

La dengue est une maladie infectieuse due à un arbovirus. Elle est transmise par la piqûre d’un moustique du genre Aedes, infecté par l’un des quatre virus à l’origine de cette affection : DEN-1, DEN-2, DEN-3 ou DEN-4. Les symptômes se manifestent entre 3 et 14 jours après l’infection, la dengue se traduisant le plus souvent par un syndrome grippal. Pourtant, il existe également des formes sévères de la maladie, hémorragiques et trop souvent mortelles.

Pas de restrictions aux voyages

Autrefois silencieuse, la dengue appartient désormais à la catégorie des maladies émergentes. Son incidence a spectaculairement progressé durant les dernières décennies. Et pour cause : avant 1970, seuls neuf pays en avaient observé des cas. Pourtant la situation a changé. Elle sévit désormais dans plus de 100 états répartis en Afrique, en Amérique, en Méditerranée orientale, en Asie du Sud-Est et dans le Pacifique occidental.

Quelques cas surviennent de temps en temps sur le continent européen. En 2011 en France métropolitaine, 16 cas - tous importés - avaient été rapportés dans la région PACA et en Corse. En outre depuis 2006, la déclaration de cette maladie est obligatoire.

Concernant cet épisode portugais, l’OMS « ne recommande pas d’appliquer à l’île de Madère des restrictions aux voyages ni aux échanges commerciaux ». En revanche, elle « invite les autorités sanitaires dans les zones géographiques voisines et dans les autres États Membres, à évaluer le risque d’implantation d’une population de moustiques du genre Aedes et d’introduction de la dengue sur leurs territoires. »

Pour aller plus loin :

Consultez le dernier Aide-mémoire de l’OMS sur la dengue ;

Téléchargez la brochure intitulée Moustique Aedes albopictus : Comment se protéger ? Comment « éviter sa prolifération ?

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.