Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Le Louroux 70 ans après, il retrouve le fils du résistant fusillé

1 15.06.2014 11:18
Camille Delien.

Camille Delien.

Photo Le Courrier de l'Ouest

Camille Delien a renoué les fils d’une histoire dans la grande Histoire. Celle de Joseph Pelluau, résistant communiste fusillé à Fontevraud le 15 décembre 1941. Camille Delien a retrouvé son fils, 70 après. Il sera présent lors des cérémonies de la Libération du Louroux, le 5 août.

Le récit de l'histoire de Joseph Pelluau, sa dernière lettre quelques heures avant sa mort dans Le Courrier de l'Ouest de dimanche, à télécharger en cliquant ici

Commentaires (1)

article sur Joseph Pelluau 15 06 2014
afuz mar, 08/12/2015 - 20:46

Bonjour,
Je viens de suivre un lien afin d'obtenir la lettre de Joseph Pelluau, écrite 2h avant d'être fusillé. Problème, je paye et je reçois le journal d'aujourd'hui.
Votre lien ne fonctionne pas.
Voulez-vous bien me faire parvenir l'article que je recherche :
Angers, le 15 juin 2014 ?
Le Louroux 70 ans après, il retrouve le fils du résistant fusillé. Camille Delien.
Je recueille actuellement le témoignage de ma mère sur Line Rabatel, la compagne de Joseph Pelluau, déportée politique, et mère de Petit-Jo, leur fils
Merci de votre attention.
Dans l'espoir de votre compréhension,
Dans l'attente de la lettre de Joseph Pelluau,
Cordialement.

Agnès Fuzibet
afuz@wanadoo.fr

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.