Le fromager BEL victime de sa pub…

L’Union nationale des Associations de parents, de personnes handicapées mentales et de leurs amis (Unapei), appelle au boycott des marques du groupe fromager BEL. Ce dernier qui commercialise les fameux Babybel® mais également les fromages Leerdammer®, Kiri®, Boursin® ou encore La vache qui rit®, s’attire les foudres de la Fédération, pour avoir diffusé un slogan pour le moins malheureux sur un tampon encreur distribué dans les filets de mini Babybel® (illustration ci-contre)…

« Des vacances de malade mental ». Ce message a « choqué les adhérents de l’Unapei ». Pour sa présidente Christel Prado, « un produit, surtout (s’il est) destiné aux enfants, ne peut véhiculer un tel message. Je suis scandalisée que BEL transmette des valeurs discriminatoires à nos enfants, sans s’excuser ni rectifier son erreur ».

Un appel au boycott

Dans une lettre adressée au groupe BEL, l’Unapei a demandé que ces mini fromages soient retirés de la vente. Une demande à laquelle le groupe assure qu’il ne donnera pas suite. Dans sa réponse en effet, BEL justifie sa décision en expliquant que l’expression « malade mental » désigne ici « quelque chose d’extraordinaire, d’exceptionnel, en ayant recours au langage courant utilisé par les jeunes ».

Le groupe s’engage toutefois « à ne pas réutiliser les tampons ». Il estime que les « produits contenant ce tampon encreur devraient être écoulés, sauf rares exceptions, dans les deux semaines à venir ». Ce point de vue – et sans doute l’absence de toute forme d’excuse publique - est loin de satisfaire l’Unapei, qui appelle donc au boycott pur et simple des produits du groupe BEL.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.