Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Le Fierf-Sauvin Le cafetier arrêté en Espagne avec Maria Delval, 14 ans

0 28.05.2014 08:17
Thomas Dumontheil est entre les mains des forces de l’ordre espagnoles. Maria Delval a été placée dans un foyer.

Thomas Dumontheil est entre les mains des forces de l’ordre espagnoles. Maria Delval a été placée dans un foyer.

Thomas Dumontheil, 30 ans, cafetier au Fief-Sauvin, a été arrêté mardi en Espagne, où il a été retrouvé avec Maria Delval, l’adolescente de 14 ans.

La collégienne disparue en Morbihan est saine et sauve.

Quatorze jours d’inquiétude à Belz (Morbihan), pour les parents de la jeune Maria Delval, 14 ans, qui n’avaient plus de nouvelles de leur fille. Quatorze jours de liberté pour la collégienne d’Etel, qui a fait l’école buissonnière ce matin du 14 mai à 7 h 30. Quatorze jours de cavale pour Thomas Dumontheil, cet adulte de 30 ans activement recherché par toutes les polices d’Europe pour soustraction de mineure.

Des caméras de surveillance avaient repéré sa Citroën Berlingo grise en train de passer la frontière espa- gnole, le soir même du 14 mai. Les gendarmes de la brigade de recher- ches de Lorient, appuyés par leurs collègues de la section de recherches de Rennes avaient concentré leurs investigations sur l’Espagne. Mais pas seulement. Personne ne savait où se trouvaient les deux amoureux depuis leur entrée sur le territoire es- pagnol, ni s’ils étaient encore dans la péninsule ibérique. Ils avaient cou- pé leurs téléphones portables em- pêchant tout espoir de localisation rapide.

Thomas Dumontheil, propriétaire du bar des Nations, au Fief-Sauvin, 1 671 habitants à 5 km au nord-ouest de Beaupréau, avait fermé son café pour partir chercher sa très jeune compagne, le 14 mai. Il avait avec lui une importante somme d’argent en liquide. « Entre 5 000 et 9 000 € a priori. C’est ce qu’il restait de la caisse de son bar », confie Alexis Bouroz, procureur de la République de Lorient. « On ne sait pas ce qu’il se serait passé le jour où il n’aurait plus eu d’argent, et si Maria ne voulait plus le suivre. Il s’est un peu jeté à l’eau de façon irréversible dans cette fuite ». Mardi, le procureur de Lorient n’a pas caché son soulagement et celui de la famille de Maria, en apprenant qu’elle était saine et sauve et que son compagnon était interpellé.

Plus d'informations dans Le Courrier de l'Ouest de ce mercredi.  A lire sur ordinateur, smartphone et tablette.

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.