Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Le cycliste Armstrong a avoué s'est dopé : peut-on croire au sport "propre" ?

0 07.02.2013 08:00
Le cycliste Armstrong a avoué s'est dopé : peut-on croire au sport "propre" ?

Le cycliste Armstrong a avoué s'est dopé : peut-on croire au sport "propre" ?

Photo AFP

Lycée professionnel Jean-Rondeau, Saint-Calais

Jason Pasquier, 18 ans, terminale Bac Pro Maintenance des véhicules industriels

"Les journalistes ont trop parlé de la réussite de Lance Armstrong pour les sept courses qu’il a gagnées au Tour de France. Il sortait d’un cancer et on pouvait l’observer sur son vélo sans transpirer, alors que les autres concurrents étaient en sueur. Il fallait se douter qu’il se dopait. Nous pouvons croire au sport « propre » mais pour le cyclisme, les médecins devraient regarder cela de plus près."

Thomas Pommereul, 17 ans, terminale Bac Pro Maintenance véhicules industriels

"Je ne vois pas pourquoi on fait une polémique sur le dopage. De toute évidence, les cyclistes se dopent. Je pense qu’on ne devrait pas blâmer Armstrong, car il a fait preuve d’honnêteté. Si on autorisait le dopage, il pourrait être contrôlé et les coureurs pourraient avoir moins de problèmes de santé."

Steven Launay, 18 ans, terminale Bac Pro Maintenance des Véhicules industriels

"On ne peut pas croire au sport propre. Certains sports sont de plus en plus durs et cela entraîne une tentation. La recherche du succès peut aussi entraîner une envie de se doper, cela peut devenir une obsession. Le sportif de haut niveau peut être poussé a se doper pour l’argent, c'est-à-dire la pression économique "

Lycée Jules-Verne, Nantes

Andrea Nougarède, 16 ans, première ES 2

"L’important c’est de participer" Pierre de Coubertin avait je pense compris « l’esprit » du sport. Pourtant, cette participation semble s‘effacer devant le « gagner à n’importe quel prix ». De célèbres sportifs comme Amstrong justifient leur tricherie en disant qu’il est impossible d’être vainqueur plusieurs fois sans l’aide du dopage. La performance sportive est-elle dans la première place volée ou dans le surpassement de ses limites ? La lutte anti-dopage s’est heureusement intensifiée. Si se doper devient très difficile, si les sportifs retrouvent le plaisir de participer, oui nous pouvons croire au sport propre !"

Lycée La Perverie, Nantes

Thomas Lorin, 16 ans, première ES

"Oui, oui et encore oui. Le fait q’un monstre de perfection et de maîtrise, tel que Lance Armstrong tombe, est l’ultime preuve que les contrôles anti-dopages portent leurs fruits. Malgré une affaire des plus complexes, qui ne prendra sans doute jamais fin, continuer à dégrader l’image du sport, notamment le cyclisme, n’est pas une solution. L’époque Armstrong est révolue, alors à moins d’une corruption des instances de contrôle, l’horizon semble se dégager pour les sportifs adeptent d’un sport propre"

Raphaël Dupont, 16 ans, première ES

"Il paraît difficile de croire au sport propre car chaque jour des cas de dopage sont révélés. Le sport est devenu ces dernières années un enjeu économique majeur qui brasse des sommes faramineuses. Les sportifs en sont les principaux acteurs. Pour développer leurs performances, parvenir au plus haut niveau et se maintenir, certains n’hésitent pas, avec la complicité de leur coach et même de certaines institutions sportives à utiliser des produits dopants. Même si la lutte anti-dopage est assez active notamment en France, les protagonistes rivalisent d’inventivité et de plus en plus passent entre les mailles du filet avec notamment des technologies très sophistiquées et toujours plus performantes. En définitive, le phénomène de dopage n’est pas prêt de s’éteindre : quel avenir pour les sportifs « cleans » ?"

Sonia Elyahyioui, 16 ans, première ES

"Non. Armstrong lui-même a déclaré qu'il n'aurait jamais pu gagner les sept tours de France sans se doper. Le sport d'aujourd'hui n' a plus aucune valeur car les contrôles ne sont pas assez performants. Beaucoup de sportifs dopés passent sans aucun doute entre les mailles du filet. Peut être que d'autres sports sont moins victimes de cet effet de dopage mais de nombreux sportifs sont prêts à tout afin de terminer premier. L'éthique sportive est fortement entachée."

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.