Le bleuet, stimulant du métabolisme

Connu pour ses propriétés diurétiques, le bleuet est une plante originaire des régions méditerranéennes. Ses fleurs isolées sont récoltées par beau temps. Elles sont arrachées une à une, puis séchées en couches minces, à l’ombre. Une fois sèches, elles doivent être conservées au sec et dans l’obscurité.

En phytothérapie, outre sa fonction diurétique, la plante entre dans la composition de tisanes qui favoriseraient la digestion. Elle traiterait également les troubles gastriques. Les fleurs contiennent des pigments organiques. C’est pourquoi une fois sèches, elles peuvent être utilisées pour colorer des médicaments ou des mélanges pour infusions. Ce même pigment bleu est utilisé dans l’industrie cosmétologique. En usage externe enfin, le bleuet sert à la préparation de bains utilisés en cas de plaies ulcéreuses.

A noter que la phytothérapie est utilisée en médecine traditionnelle depuis des siècles. Son efficacité et son innocuité restent toujours discutées. Et pour cause, comme l’explique l’Organisation mondiale de la Santé dans un rapport de 1998, « un nombre relativement petit d'espèces de plantes ont été étudiées pour d’éventuelles applications médicales ». Cet article s’inscrit naturellement dans cette démarche.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.