La rougeole, particulièrement active dans le Sud-Ouest

Contrairement aux 3 années précédentes, aucun pic épidémique « notable » de rougeole n’a été relevé en France au cours du premier semestre 2012. Dans un nouveau point de situation, l’Institut de Veille sanitaire (InVS) rapporte toutefois que le virus reste actif dans notre pays, particulièrement dans le Sud-Ouest. Il renouvelle ainsi ses recommandations vaccinales contre la rougeole, la rubéole et les oreillons (RRO).

Depuis le 1er janvier 2008, la France a connu trois vagues épidémiques successives de rougeole. Au total, près de 23 000 cas ont été déclarés. Pour la seule année 2011, environ 15 000 cas ont été recensés. Six personnes sont décédées, 714 ont présenté une pneumopathie et 16, une complication neurologique.

« Après une légère ré-ascension du nombre de cas déclarés, le nombre de cas mensuel est resté à peu près stable depuis décembre », poursuit l’InVS. De janvier à juillet dernier, 728 cas ont été notifiés (aucun décès), preuve que « le virus continue toutefois à circuler. Les incidences les plus élevées sont observées dans le Sud-Ouest de la France ».

Voilà pourquoi, « il faut rester vigilant et continuer à veiller à la mise à jour du statut vaccinal des personnes réceptives, avec 2 doses de vaccin. En particulier dans la population âgée de 15 à 30 ans. » A noter que par « personnes réceptives », l’InVS fait référence à celles qui « n’ont pas développé d’immunité ». Donc « n’ayant soit pas reçu 2 doses de vaccin ni développé la maladie ». Rappelons que le vaccin RRO est recommandé chez tous les nourrissons à 12 mois. Une seconde dose est ensuite nécessaire avant l’âge de deux ans. Une recommandation encore trop peu suivie, dans notre pays…

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.