Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

La pomme, petite reine des fruits

0 28.08.2016 10:09
L'arboriculture reste une activité économique importante dans le département, même si la superficie des vergers a sensiblement baissé. Archives CO - Laurent COMBET.

L'arboriculture reste une activité économique importante dans le département, même si la superficie des vergers a sensiblement baissé. Archives CO - Laurent COMBET.

A la floraison, elle gratifie les paysages de Gâtine et du Bocage de fleurs blanches à perte de vue.La pomme reste le fruit emblématique des Deux-Sèvres. Et on peut en faire des desserts succulents.

Une chair ferme et juteuse, très sucrée. Des petites taches de rousseur lorsqu'elle est mûre à point. C'est, c'est... la reinette clochard. Une pomme dite « à couteau » qui, on ne le répétera jamais assez, est née à Secondigny, bastion du fruit défendu. Mais il faut bien l'avouer, la petite pomme de Gâtine, qui a fait la réputation des Deux-Sèvres, n'avait pas résisté aux sirènes commerciales. La golden avait déboulé sur le marché, parfaite, d'un jaune lisse immaculé. De quoi séduire notamment la clientèle anglaise. Les vergers s'étaient alors mis à se colorer d'or. L'arboriculture reste une branche importante de l'agriculture deux-sévrienne. Seulement, il faut bien le reconnaître, les vergers s'essoufflent. L'embargo russe est passé par là, entraînant le dérèglement du marché.

Le verger deux-sévrien, qui reste le premier de l'ancienne région Poitou-Charentes (64 % de la production), occupait 1200 hectares sur paysage il y a vingt ans. Aujourd'hui, la superficie tourne autour de 650 hectares. En corollaire, si l'on annonçait il y a seulement quelques années une production de 34200 tonnes (dont près de 9000 tonnes de golden), ce chiffre s'est sensiblement érodé.

La belle vitrine du conservatoire

Pourtant, dans les rangs, les pommes continuent d'avoir des noms chantants et la récolte (qui va connaître un certain retard cette année) mobilise encore plusieurs centaines de saisonniers. Belchard, jazz, reine des reinettes, gala, braeburn, granny, canada, fuji vont à nouveau se retrouver sur les étals.

Cette petite reinette clochard, qui avait fait les frais de la mondialisation, ne reviendrait-elle pas par la petite porte ? Car l'idée qui fait son chemin, est de replanter des variétés locales. Non pas seulement histoire de dire que cette pomme est bien de chez nous, mais parce qu'elle convient plutôt bien aux circuits courts. Or certains arboriculteurs progressivement, font le choix du bio. Est-ce une planche de salut pour la pomme deux-sévrienne ?

En attendant, dans le département, il y a des passionnés qui se font fort de faire connaître la richesse pomologique. L'association Les Croqueurs de pommes entretient, depuis vingt ans, un remarquable verger conservatoire à Secondigny qui contient quelque 45 variétés de pommes locales. Un autre verger conservatoire est visible dans le cadre magnifique de la Commanderie de Saint-Marc-la-Lande... de quoi vous mettre l'eau à la bouche.

Emmanuel Froger, dans le cadre bucolique du Moulin de la Sorinière à Nueil-les-Aubiers, ne pouvait éviter de mettre à sa carte un dessert à base de pomme, fruit qualifié de toute saison. Il a choisi de faire un millefeuille minute de pommes, rizettes au lait, glace pomme cidrée (lire par ailleurs la recette). « C'est une nouveauté que je vais mettre à la carte » dévoile-t-il. « Ce dessert est croquant avec les pommes et rafraîchissant avec de la glace. Sincèrement, c'est facile à faire. Il faut environ 1 h à 1 h 15 ». Le chef-cuisinier ajoute : « J'aime bien faire des desserts à la pomme. J'avais envie de faire un millefeuille. Les rizettes, c'est comme du riz mais ce sont des pâtes ».

http://www.courrierdelouest.fr/actualite/deux-sevres-votez-pour-choisir-votre-specialite-gastronomique-preferee-21-06-2016-273637

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.