Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

La Jumellière Les volailles abattues après la découverte du virus H5N3

0 26.09.2017 10:12
  • Photo Le Courrier de l'Ouest - Etienne LIZAMBARD

    La Jumellière, hier. Des équipes ont œuvré toute la journée autour du lieu-dit les Carroils.

  • La Jumellière. Le virus H5N3 détecté dans un élevage de volailles

    La Jumellière. Le virus H5N3 détecté dans un élevage de volailles

8 500 dindes élevées à La Jumellière vont être euthanasiées après la mise en évidence d’une forme faiblement pathogène du virus influenza, le H5N3. Une mesure de précaution.

Suite à une baisse de performance signalée par le vétérinaire le vendredi 22 septembre, la présence d'un virus influenza faiblement pathogène H5N3 a été mise en évidence dans un élevage situé sur la commune déléguée de la Jumellière indique, ce mardi, la préfecture du Maine-et-Loire.

Il s'agit d'un élevage de volailles hébergeant près de 8 500 dindes adultes.

Une enquête épidémiologique a été diligentée.

Les premières analyses des prélèvements effectués le 22 septembre, ont été confirmées par le laboratoire national de référence de l'ANSES de Ploufragan.

Conformément à la réglementation les mesures suivantes ont été prises :

- l'élevage concerné a été placé sous surveillance par arrêté préfectoral le 22 septembre : interdiction de toutes entrées ou sorties des animaux et du matériel ;

- une zone de surveillance est mise en place dans un rayon de 1 km autour de l'exploitation. Dans cette zone, un seul autre élevage est présent et surveillé et les basses-cours devront être confinées ;

- les volailles de l'élevage positif seront abattues en vue de leur destruction à l'équarrissage. Ces mesures de police sanitaire sont prises en charge par l'État.

- les mesures pourront être levées 21 jours après la désinfection de l'élevage.

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.