Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

La Crèche Prise de sang au conducteur légale : son véhicule confisqué

0 29.10.2014 13:51
Me Yohan Scattolin avait plaidé la relaxe de son client.

Me Yohan Scattolin avait plaidé la relaxe de son client.

Photo CO - Marie DELAGE

Lors d’une audience qui s’était déroulée le 21 octobre dernier à Niort, Me Yohan Scattolin avait plaidé la nullité d’une procédure concernant un conducteur interpellé pour avoir conduit sous l’effet de stupéfiant. À la barre, l’avocat avait indiqué que la prise de sang avait été effectuée par un médecin non assermenté, une disposition contraire à la loi. Il avait plaidé la relaxe.
Lors de son procès, le prévenu avait adopté une attitude complètement inattendue, niant délibérément avoir fumé du cannabis et consommé un produit opiacé, alors même qu’il l’avait avoué aux gendarmes dès son interception à la Crèche, en novembre 2013.
Le Tribunal correctionnel présidé par Mme Sylvie Bordat a rendu son jugement ce mercredi. Le Tribunal reconnaît la validité de la prise de sang et condamne le jeune prévenu à deux mois de prison avec sursis et mise à l’épreuve pendant deux ans, annulation de son permis de conduire avec interdiction de le repasser avant six mois. Son véhicule est par ailleurs confisqué.

À lire également dans « Le Courrier de l’Ouest » - édition des Deux-Sèvres.

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.