La chaine du froid, ça se respecte !

Savez-vous pourquoi la température de votre réfrigérateur doit être comprise entre 0°C et 4°C, au point le plus froid ? Tout simplement parce que la croissance des salmonelles – première cause de toxi-infections alimentaires en France - et de nombreuses autres bactéries, démarre à… 5°C. En ces périodes de fortes chaleurs, notez bien ces conseils pour garantir le respect de la chaine du froid.

Contrôlez régulièrement la température de votre réfrigérateur ! Il suffit pour cela d’y installer un thermomètre. « Toutefois » comme le souligne l’Agence nationale de Sécurité sanitaire, de l’Alimentation, de l’Environnement et du Travail (ANSES), « celui-ci ne devrait pas être nécessaire dans les réfrigérateurs achetés après 2002. Ils disposent en effet d’une pastille indiquant si la température requise est ou non atteinte ».

Dégivrez-le régulièrement. Il fait chaud dans la cuisine ? Vous ouvrez souvent la porte du réfrigérateur ? Celui-ci est plein ? Vous ne l’avez pas dégivré depuis longtemps ? « Il y a de fortes chances qu’il y fasse trop chaud », indique l’ANSES. « Vérifiez ».

Un rangement optimal. Lorsque vous faites les courses, disposez les aliments frais dans des sacs isothermes. Une fois à la maison, rangez en premier lieu ces denrées « sensibles ». Et surtout, respectez les différentes zones de rangement. En cas de doute, elles sont rappelées sur la notice de l’appareil :

La zone tempérée (6°C à 10°C) pour le beurre, les œufs, les fromages à pâtes cuites, les fruits et légumes frais, les sauces industrielles ;

La zone fraîche (4°C à 6°C) pour vos produits laitiers non entamés, les crèmes dessert et les fromages frais. Les légumes et fruits cuits tout comme les pâtisseries y auront aussi leur place ;

Le compartiment fraîcheur : sa température doit être inférieure à 4°C. Un endroit privilégié pour les poissons, les viandes, les charcuteries et les laitages entamés.

Lisez les étiquettes des produits. Vous y trouverez des informations importantes en matière de conservation. L’ANSES rappelle d’ailleurs qu’en période de canicule et de fortes chaleurs, « la date limite de consommation doit faire l’objet d’un respect particulièrement strict ».

Appréciez la couleur et l’odeur des aliments… « Cette observation minutieuse peut constituer un signal d’alarme avant la consommation intempestive d’aliments altérés », conclut l’ANSES.

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.