L’alcool pour le cœur… avec modération

Consommer de l’alcool quotidiennement, de façon modérée, réduirait le risque de mortalité. Une étude américaine vient en effet de montrer que les hommes ayant survécu à un premier infarctus du myocarde et qui boivent deux verres par jour, auraient un taux de décès inférieur à celui des abstinents.

Les équipes du Dr Jennifer Pai, de l’école de santé publique de l’Université Harvard près de Boston (Etats-Unis), ont suivi une cohorte de 1 818 hommes, qui tous avaient été victimes d’un infarctus du myocarde entre 1986 et 2006. Durant cette période, 468 participants sont décédés.

Tous les quatre ans, les chercheurs les ont interrogés sur leur consommation d’alcool et leurs habitudes alimentaires. Ils les ont ainsi répartis en 4 groupes selon la quantité d’alcool ingérée quotidiennement : 0g ; de 0,1g à 9,9g ; de 10g à 29,9g et plus de 30g. Ceux qui ont bu entre 10g et 29,9g d'alcool par jour – soit environ deux verres standard - ont été classés parmi les « buveurs modérés ».

Après ajustement de divers facteurs susceptibles d’affecter les résultats - tels que les antécédents tabagiques ou l’âge- il s’est avéré que ces buveurs modérés présentaient un moindre risque de décès prématuré. « Dans ce groupe, la mortalité toutes causes confondues, a été inférieure de 14% à celle des sujets qui ne consommaient pas du tout d’alcool » explique Jennifer Pai. « Et le risque de mourir d’une maladie cardiovasculaire a été diminué de 42% ». A noter que le type de boisson n’a pas affecté les résultats.

« Notre étude a porté exclusivement sur des hommes » continue le Dr Pai. « Cependant, nous savons que l’alcool influe sur le développement de maladies chroniques, mais à des doses plus faibles pour les femmes. Nous pensons donc que dans le cas d’espèce, nous pourrions tirer les mêmes conclusions pour une consommation féminine d’un verre par jour ».

Si d’autres études épidémiologiques dans le passé, avaient déjà montré qu’à faibles doses l’alcool a un effet protecteur sur la santé cardiovasculaire, elles avaient également mis en avant le risque de lésions cardiaques lié à la consommation de fortes quantités. Rappelons que l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) établit la « consommation raisonnable » à 3 verres standards par jour (avec une journée d’abstinence), pour un homme. Chez la femme, le seuil en question se situe à 2 verres quotidiens.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.