Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Kiosques Mystères sous la terre dans les Pays de la Loire : un magazine inédit

0 23.05.2017 16:30
En kiosques, Mystères sous la terre dans les Pays de la Loire : un magazine inédit

En kiosques, Mystères sous la terre dans les Pays de la Loire : un magazine inédit

Notre journal publie, avec Ouest France, un hors-série consacré aux richesses et secrets souterrains de notre région. Tout un monde étonnant à découvrir.

Qui sait qu’il existe dans la Sarthe vingt-trois espèces différentes de chauves-souris ? Qu’en Mayenne se trouve le premier site d’art pariétal préhistorique au nord de la Loire ? Et qui soupçonnerait, en Anjou, un choix de gîtes raffinés et hôtels de standing… troglodytes ? Qui devinerait qu’au-delà de la fameuse ardoise, nos terres de l’Ouest furent aussi en partie pays minier d’où l’on a extrait des tonnes d’or, de fer, de charbon ? Et même des tombereaux d’uranium !

Au fil des 88 pages de ce magazine illustré de photos rares, le lecteur apprend qu’il existe dans le Saumurois un château Renaissance et son double souterrain. Que Rezé, près de Nantes, fut un grand port de l’Ouest. Qu’une calèche pouvait tenir dans le grand collecteur d’eau de l’Abbaye de Fontevraud. Et que certaines caves atteignent les dimensions de cathédrales. Beaucoup de ces sites se visitent.

Mystères sous la terre dans les Pays de la Loire. 88 pages. 6,90 euros dans les kiosques et sur la boutique en ligne.

Cliquez ici pour le commander et le recevoir directement chez vous par La Poste

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.