Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Angers Justice : le moniteur séduisait les jeunes cavalières de 13 et 14 ans

0 14.01.2015 15:05

Au début, elles avaient 13 ou 14 ans, et lui à peine plus de 20. Elles étaient très avancées pour leur âge, comme on dit, et lui était une sorte d'adolescent attardé. Au sortir d'une rupture douloureuse, il voulait se prouver son pouvoir de séduction. Ce n'était pas trop difficile pour ce moniteur d'équitation, gérant d'un club familial situé non loin d'Angers. L'une après l'autre, les jeunes filles ont cru qu'elles vivaient une grande histoire d'amour. La mère de la première n'y voyait même rien à redire, y compris quand sa fille, alors âgée de 14 ans, est allée s'installer chez lui pour deux mois, « en couple », comme une grande. Même une fois larguée, elle est restée très attachée à son mentor et moniteur. Et même quand une copine et coéquipière, plus jeune d'un an, prit sa place dans le lit du prestigieux enseignant.

Le prévenu l'a reconnu lors de l'audience :« Je me suis beaucoup amusé ». A-t-il vraiment réalisé qu'il avait changé de box ? Le séducteur avait franchi deux lignes rouges. Une qui vaut pour tout le monde : atteintes sexuelles sur des mineures de moins de 15 ans. L'autre vaut pour le moniteur d'équitation : atteinte sur des mineures de plus de 15 ans (et moins de 16 ans) par personne abusant de l'autorité de sa fonction.

Le prévenu, qui a fait deux mois de détention provisoire en 2012, encourait dix ans de prison. Les réquisitions du ministère public ont été de 2 ans de prison avec sursis et mise à l'épreuve pendant trois ans, obligation de soins, interdiction d'entrer en relation avec les victimes et inscription au fichier judiciaire automatisé des auteurs d'infractions sexuelles (FIJAIS).

Le jugement sera rendu le 2 février.

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.