Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Justice Braquage d'un kebab au fusil de chasse : 9 mois de prison ferme

0 11.02.2016 19:43
Les propriétaires du commerce braqué lundi soir dernier à Saint-Maixent l'Ecole, étaient présents ce jeudi à l'audience.

Les propriétaires du commerce braqué lundi soir dernier à Saint-Maixent l'Ecole, étaient présents ce jeudi à l'audience.

MARIE DELAGE

C’est vêtu du jogging qu’il portait le soir des faits que Demis décline, devant le Tribunal correctionnel de Niort, son identité.

Majeur depuis juillet 2015, ce garçon fait à peine son âge. Et a plutôt une bonne « bouille ». Rien, dans ses propos ni dans son attitude, ne permet de supposer qu’il vient de basculer dans la violence.

Vers 22 h 30 lundi soir dernier, avenue de Blossac à Saint-Maixent l’Ecole, c’est pourtant bien lui qui a poussé la porte du Maxi-Maixent, une enseigne de restauration rapide spécialisée dans le kebab.

A visage découvert, il n’y est pas venu en consommateur mais en braqueur.

Armé d’un fusil de chasse volé dans un entrepôt un an plus tôt, alcoolisé (les gendarmes relèveront un taux d’1,14 g), Demis tente de se faire remettre la caisse. Menace de mort le commerçant qui se tient devant lui. En vain.

Le patron, Isa Ali-Redjeb, sur le point de baisser le rideau, n’entend pas se laisser faire. Il parvient à désarmer son agresseur et le poursuit à l’extérieur du restaurant. Un automobiliste l’aidera à maîtriser le jeune braqueur.

Jugé ce jeudi sous le régime de la comparution immédiate, ce dernier dit avoir basculé, par « nécessité », dans l’attaque à main armée. « Vous aviez besoin d’argent pour faire quoi ? », lui demande le président Faucou. « Pour vivre, tout simplement »., s'entend répondre le magistrat.

A lire dans "Le Courrier de l'Ouest" du vendredi 12 février, édition Deux-Sèvres.

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.