Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Saint-Maixent 88 ex-salariés de Laroche-Peltier retournent aux Prud'hommes

0 30.09.2016 21:30
Les anciens salariés du groupe Laroche-Peltier estiment que les agissements de leurs dirigeants ont condamné l'entreprise

Les anciens salariés du groupe Laroche-Peltier estiment que les agissements de leurs dirigeants ont condamné l'entreprise

Photo Le Courrier de l'Ouest - Marie DELAGE

Ce "feuilleton" judiciaire autour d’un triste naufrage semble interminable.

L’affaire Laroche-Peltier, celle de ce groupe Saint-Maixentais spécialisé dans le transport et jadis prospère, devrait un jour revenir devant le Tribunal correctionnel de Niort.

Quand ? C’est une autre histoire.

Le dossier est aujourd’hui toujours à l’instruction. Plus à Poitiers mais à Rennes où il a atterri sur le bureau d’un juge spécialisé.

Liquidées, les deux sociétés du groupe - Laroche-Peltier et Laroche-Peltier Frigeline - l’ont été en juin et juillet 2009.

Sept années se sont écoulées depuis.

Regroupées au sein de l’association des anciens salariés de Laroche-Peltier, 88 personnes ne veulent pas baisser les bras.

Sans attendre l’issue du volet pénal de l’affaire, elles ont aujourd'hui, comme en 2013, frappé à la porte du Conseil de prud’hommes. Pour contester le motif économique des licenciements dont elles ont fait les frais.

A lire dans "Le Courrier de l'Ouest" du samedi 1er octobre, édition Deux-Sèvres.

Pour lire le journal sur tablette, smartphone et ordinateur cliquez ici

Pour être toujours les premiers informés, téléchargez l'application Courrier.fr49

 


Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.