Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Paris L'Angevin exhibe des armes pour faire le buzz et finit au poste

1 23.12.2016 10:53
Le jeune homme voulait faire le buzz sur l'application de vidéos Périscope.

Le jeune homme voulait faire le buzz sur l'application de vidéos Périscope.

Photo d'illustration Le Courrier de l'Ouest - Josselin CLAIR

Mardi, un garçon de 18 ans, originaire d'Angers, a été interpellé par les forces de l'ordre à Chelles, en région parisienne, rapportent nos confrères du Parisien.

Le jeune homme a été repéré par un agent de la brigade anticriminalité en train d'exhiber deux armes, une bombe lacrymogène et un schocker électrique, sur l'application de vidéos Périscope.

L'Angevin, un étudiant, affirmait haut et fort, au beau milieu de la rue, qu'il comptait s'en prendre à quelqu'un.

Une patrouille de police a réussi à le retrouver et à l'interpeller.

Auditionné, le garçon a expliqué avoir juste voulu faire le buzz.

Ses deux armes ont été saisies et il a été relâché, s'en sortant avec un rappel à la loi.

Commentaires (1)

Il n'a plus qu'à recommencer
Tabellion sam, 24/12/2016 - 10:48

Bravo Messieurs les Juges....un simple rappel à la Loi !...
Cette clémence choque dans une période aussi perturbée dans la sécurité !
Quelle clémence incompréhensible de la Justice.
Il méritait quelques jours en prison pour lui permettre de réfléchir.
A qua d la prochaine ?

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.