Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Hôpital de Faye l'Abbesse Un 2e gros marché échappe aux artisans locaux

1 08.04.2016 23:50
Le grand chantier du futur hôpital échappe aux entreprises deux-sévriennes.

Le grand chantier du futur hôpital échappe aux entreprises deux-sévriennes.

Archives CO

C'est une nouvelle douche froide que les artisans deux-sévriens ont reçue vendredi soir. Le groupement, formé d'employeurs du département, avait postulé pour un lot technique (électricité et courants faibles), un lot estimé entre 5 et 6 millions d'euros et représentant 50 000 heures de travail sur le futur hôpital Nord Deux-Sèvres à Faye l'Abbesse.

C'est Bouygues Energie qui a été retenu, déclenchant « la colère et le dégoût » des artisans deux-sévriens qui ont déjà été refusés pour un premier lot de chaufferie plomberie (100 000 heures de travail pour 9 à 10 M€). « Et dire qu'au cours d'une réunion, on nous avait promis 80% des travaux de ce futur hôpital ».

 

Lire Courrier de l'Ouest édition Deux-Sèvres de samedi

Commentaires (1)

Contrat partenariat public prive
philippe.dutruc sam, 09/04/2016 - 05:54

Ce nouvel épisode démontre une nouvelle fois les inconvénients d'une telle procedure sur les entreprises locales qui ne peuvent jamais conclure un tel contrat compte tenu des engagements long terme, notamment financiers, qu'ils nécessitent (le contrat portant sur la conception, la construction, mais également la maintenance pendant des durées longues)
Mais cela dépend avant tout des titulaires de ces marchés plus ou moins sensibles aux entreprises locales et à leur activité long terme.
En deux-sèvres nous avons accompagnées plusieurs opérations, et jusqu'à présent les entreprises deux sevrienne ont toujours pu en profiter, que ce soit pour ITER, en PACA, COSEA pour la construction de la LGV, et plus récemment CENTER PARCS
Nous soutenons bien sûr les entrepreneurs déçus aujourd'hui et espérons que les autres lots en jeu seront plus profitables aux entreprises locales.
Reste à tous les donneurs d'ordre du territoire à en tirer les conséquences tant vis à vis de ce type de procedure que vis à vis du contractant actuel.
Dans ma vie professionnelle, j'ai appris qu'il fallait toujours renvoyer l'ascenseur, si on voulait à son tour le prendre.....

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.