Homoparentalité : « Une famille comme les autres » ?

Le 7 novembre prochain verra présenter au Conseil des ministres, le projet de loi –initialement prévu le 31 octobre - ouvrant le droit au mariage homosexuel ainsi qu’à l’adoption par des couples formés de personnes de même sexe. L’homoparentalité : elle est au centre des débats les plus passionnés. Met-elle en péril le développement de l’enfant, principal intéressé en cette matière ? Comme souvent, les professionnels de la petite enfance consultés pour arbitrer le débat politique, peinent à trouver un accord. Deux spécialistes ont accepté de nous donner leurs points de vue. Il en ressort clairement qu’ils n’abordent pas la question sous le même angle…

Geneviève Delaisi de Parseval, une psychanalyste spécialisée dans la parentalité des couples homosexuels. En 30 ans d’expérience, elle en a vu passer des familles homoparentales,. Et elle affirme « qu’un enfant élevé par des parents de même sexe ne connaît pas plus de problèmes d’évolution qu’un autre ».

Les opposants au projet de loi gouvernemental estiment souvent que les couples de même sexe veulent un enfant « par convenance ». Geneviève Delaisi de Parseval voit les choses différemment. « Ce désir est toujours égoïste, même chez les hétéros » explique-t-elle. « C’est normal. Freud disait que l’enfant est fait pour narcissiser les parents ».

Les parents justement. Au Dr Christian Flavigny, qui évoque les risques de ‘falsification’ de la filiation, sa contradictrice oppose une autre vision. « Cette question de la filiation est politique et sociologique. Elle remonte en fait au Code Napoléon de 1804. On y apprend qu’une famille, c’est un père et une mère. Mais depuis 30 ans, la notion de famille a changé. Cette norme est aujourd’hui désuète. Entre les divorces, les familles recomposées… ce ne sont pas deux mais plusieurs personnes qui élèvent un enfant ». C’est là, un des messages principaux qu’elle émet. Selon Mme Delaisi de Parseval en effet, la famille est aujourd’hui plus sociale et moins naturelle. « Que les parents soient de même sexe ne me gêne pas. Ce qui compte, c’est de bien expliquer les choses à l’enfant. La transparence est fondamentale. Les bases d’une bonne construction de l’enfant, c’est un couple solide et la communication ».

Comment faire comprendre une telle situation à l’enfant ? « Au sujet de son origine, l’enfant n’est pas idiot. Il sait très bien qu’il n’a pas été engendré par ses parents homosexuels, et qu’une troisième personne entre en jeu. Comme dans n’importe quelle famille, les parents sont là pour aider l’enfant à construire sa propre histoire ».

Moqueries…

Il est malgré tout légitime de penser que l’enfant, confronté à une situation si particulière, risque en milieu scolaire par exemple, d’être en butte à des quolibets, à des propos homophobes… « Les jeunes n’ont pas besoin de cela pour se moquer », analyse Geneviève Delaisi de Parseval. « Un parent handicapé peut tout aussi bien être un sujet de raillerie. Tout comme le fait d’avoir de grandes oreilles… L’important est d’être armé face à ce genre de situations. Et là encore, les parents ont leur rôle à jouer ».

« J’entends dire enfin que le fait d’être élevé par un couple de même sexe conduirait nécessairement l’enfant à devenir homosexuel lui-même », conclut-elle. « Mais tous les homos ont eu des parents hétéros que je sache. Encore un argument totalement idiot. Tout comme les risques de pédophilie ! Le fait est que l’on a peur de ce que l’on ne connaît pas. Ce qui pousse à juger trop promptement … »

Demain vous trouverez ici-même l'avis du Dr Christian Flavigny, Directeur du département de psychanalyse de l’enfant et de l’adolescent à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière (Paris).

Aller plus loin :

Geneviève Delaisi de Parseval est l’auteur de Familles à tout prix (Seuil), 2008 ;

Enfin, dans la mesure où l’Organisation mondiale de la Santé donne comme définition de la santé « un état de complet bien-être physique, mental et social », nous avons donc décidé de donner la parole aux représentants du culte. Retrouvez :

Le point de vue de l’église catholique ;

Le point de vue du Grand Rabbin de France ;

Le point de vue de l’Institut musulman de la Mosquée de Paris.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.