Hépatite C : vers la guérison de 70% des patients ?

C’est aujourd’hui, 14 janvier 2013, que débute le 6e congrès Paris Hepatitis Conference. Plus de 1 000 spécialistes vont débattre des dernières avancées scientifiques. L’emphase sera portée sur la prise en charge de l’hépatite C, qui a a connu une véritable révolution, ces dernières années. Malheureusement, ces progrès ne sont pas encore accessibles à tous les patients.

Actuellement, les délais de prise en charge sont encore trop longs et constituent une perte de chance majeure pour de nombreux malades. C’est en substance le message que souhaitent délivrer dans une tribune, les sociétés savantes ainsi que les associations de patients.

Renforcer le dépistage

La Fédération des Pôles et Réseaux Hépatites (FPRH), l’association SOS Hépatites-Fédération, l’Association française pour l’Etude du foie (AFEF) et le Pr Patrick Marcellin, président du congrès, se sont rassemblées pour rappeler l’urgence des mesures à prendre. Selon ses représentants, si « la France a la meilleure politique de santé (européenne) vis-à-vis des patients atteints d’hépatite C, (…) il reste encore beaucoup de malades non dépistés : 90 000 ». Environ le même nombre est certes diagnostiqué mais pas guéri. « On comprend que le problème de santé publique est loin d’être réglé. Et pourtant depuis quelques années, le traitement connaît des progrès révolutionnaires. On peut actuellement guérir l’hépatite C chez plus de deux patients sur trois ».

Les spécialistes estiment que des efforts importants doivent être menés « en matière d’information, de dépistage et de moyens pour la prise en charge des patients diagnostiqués aujourd’hui ». Rappelons que l’hépatite C peut entraîner une cirrhose, voire un cancer du foie, souvent après plusieurs années d’évolution. C’est la première cause de greffe du foie en France. Et elle tue plus que les accidents de la route : 3 500 décès en moyenne chaque année.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.