Hémochromatose : le fer qui tue

C’est à partir d’aujourd’hui que se tient la Semaine nationale de sensibilisation au dépistage de l’hémochromatose. Cette maladie génétique qui touche 1 Français sur 300, est caractérisée par une surcharge de l’organisme en fer. Peu connue du grand public, elle provoque chaque année 2 000 décès dans notre pays.

L’hémochromatose génétique (HG) est due à une absorption excessive du fer provenant des aliments. Elle « a pour conséquence l’accumulation progressive de fer dans tous les organes : le foie, le pancréas, le cœur, les glandes endocrines, les articulations et la peau » indique l’Association Hémochromatose France (AHF).

Ses premiers signes apparaissent le plus souvent vers 25-30 ans chez l’homme, 30-35 ans chez la femme. Dans un premier temps, la maladie se manifeste par une fatigue chronique, des douleurs dans les mains, les poignets, les genoux et les chevilles, une baisse de la libido ou encore une coloration terne, grise ou anormalement « bronzée » de la peau.

Quand le fer est destructeur

« Ce fer accumulé, détruit les organes. Apparaissent alors un diabète sucré, une insuffisance cardiaque, des douleurs articulaires, une cirrhose voire un cancer ». Aujourd’hui, nous disposons de tous les moyens pour éviter d’en arriver là. Il suffit en effet d’une simple prise de sang pour diagnostiquer la maladie. Quant au traitement – basé sur l’éviction du fer de l’alimentation et sur des saignées régulières - il a amplement prouvé son efficacité.

Au cours de cette semaine, l’AHF souhaite informer le plus large public. L’objectif, c’est bien entendu d’orienter vers le dépistage. Pour tout savoir sur cette semaine d’information, consultez le site www.hemochromatose.fr/. Vous pouvez également demander de la documentation par courriel contact@hemochromatose.fr.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.