Epidémie de grippe : 130 000 nouveaux cas en France

La survenue brutale d’une fièvre supérieure à 39°C, des douleurs musculaires, des symptômes respiratoires… Selon les médecins du réseau Sentinelles, l’épidémie de grippe vient de « démarrer » en France métropolitaine. La semaine dernière en effet, « l’incidence des cas de syndromes grippaux vus en consultation de médecine générale a été estimée à 204 cas pour 100 000 habitants (130 000 nouveaux cas), au-dessus du seuil épidémique (174 cas pour 100 000 habitants) ».

Au niveau régional, les incidences les plus élevées ont été notées en Champagne-Ardenne (682 pour 100 000 habitants), Nord-Pas-de-Calais (475), Poitou-Charentes (347), Aquitaine (298) et Provence-Alpes-Côte-d’Azur (190). Parmi les cas rapportés la semaine dernière, l’âge médian était de 26 ans.

Pour les médecins du réseau Sentinelles, « les tableaux cliniques rapportés ne présentaient pas de signe particulier de gravité. Aucune hospitalisation pour syndrome grippal n’ayant été rapportée ». Enfin, selon le modèle de prévision basé sur les données des années précédentes, « le niveau d’activité des syndromes grippaux devrait continuer d’augmenter cette semaine et confirmer ainsi le démarrage de l’épidémie ».

Pas de grippe A/H1N1 en Haute-Savoie…

De son côté, l’Agence régionale de la Santé (ARS) de Rhône-Alpes nous a confirmé que les 35 patients d’une clinique de soins de suite et de réadaptation près d’Annecy (Haute-Savoie) ne souffraient pas de grippe A/H1N1. Et cela, contrairement à ce qui a été annoncé ici ou là… « Certains médias ont rapidement extrapolé en parlant de la souche H1N1 » nous a expliqué une porte-parole. « Il s’agit d’un amalgame. Il existe en effet d’autres souches de type A, comme H3N2. Même s’ils ne sont pas définitifs, les résultats d’analyses effectuées montrent bien qu’il ne s’agit pas de H1N1, mais bien du virus saisonnier ».

Des gestes simples pour limiter la transmission

Rappelons que des gestes simples peuvent contribuer à limiter la transmission de la maladie de personne à personne. Ainsi, est-il recommandé aux malades, dès les premiers symptômes de :

Limiter les contacts avec d’autres personnes et en particulier celles qui sont à risque ou fragiles ;

Se couvrir la bouche et le nez à chaque fois qu’ils toussent ou éternuent ;

Se moucher dans des mouchoirs en papier à usage unique puis de se laver aussitôt les mains.

Ne négligez pas l’hygiène des mains. Se laver régulièrement les mains, à l’eau et au savon, permet de réduire les risques de contamination. Effectuez ce geste le plus souvent possible (après être allé aux toilettes, avant de manger…).

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.