Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Grand Ouest Lettre ouverte de Philippe de Villiers contre Notre-Dame-des-Landes

0 27.06.2017 09:26

L'ancien président du Conseil général de Vendée a adressé une lettre ouverte au président de la République Emmanuel macron où il réaffirme son opposition la construction d'un aéroport à Notre-Dame-des-Landes.

Le projet apparaît "aux yeux de beaucoup de décideurs économiques vendéens comme un projet hautement discutable", écrit le créateur du parc du Puy du Fou, qui dénonce que la Vendée ait été exclue de la consultation référendaire du 26 juin 2016.

"Le périmètre du référendum fut dessiné pour le oui", selon M. De Villiers.

 "Il ne peut y avoir d'équilibre économique pour un aéroport du Grand Ouest sans les usagers du Sud Loire. Ces usagers n'ont pas eu le droit à la parole (...) Pour le Puy du Fou, le projet de Notre-Dame-des-Landes met gravement en péril nos projets de développement à l'international", écrit encore Mµ. De Villiers qui a signé la pétition d'entreprises vendéennes qui "rayonnent au niveau national et international".

Philippe de Villiers appelle la commission de médiation nommée par le chef de l'Etat à ne pas écouter seulement "la nébuleuse des concepteurs de l'opération", mais aussi "les esprits indépendants qui raisonnent avec bon sens". Et d'exhorterla commission à ne pas résumer l'opposition à "la violence des zadistes".

Le Vendéen appelle à l'organisation d'un nouveau référendum avec un périmètre élargi.

Le Courrier de l'Ouest à télécharger ici

 

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.