Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Grand Ouest Economie: la coopérative Terrena veut digérer sa croissance en 2016

0 07.04.2016 17:25
Maxime Vandoni, directeur général, et Hubert Garaud, président de Terrena

Maxime Vandoni, directeur général, et Hubert Garaud, président de Terrena

Photo Terrena

La coopérative agricole d’Ancenis, Terrena, veut profiter de 2016 pour digérer les rachats opérés l’an dernier, dont celui de Doux.

Malgré des vents contraires, le vaisseau Terrena a « tenu le cap » en 2015. La première coopérative agricole française a vu son chiffre d’affaires franchir la barre des 5 milliards d’euros et dégagé un résultat net de 31,3 millions, dont 4,3 millions vont être redistribués à ses adhérents.

Mais ces bons résultats sont surtout liés à des opérations de croissance externe : rachat fin 2014 de la coopérative maraîchère du Val Nantais et du négoce Anjou Maine céréales, absorption de la Coopérative des agriculteurs de Mayenne et montée au capital d’Ackerman (vins de Loire).

« Les choses sont allées plus que prévu, explique Maxime Vandoni, le directeur général du groupe. Des opportunités se sont présentées, nous les avons saisies ».

La fin 2015 aura aussi été marquée par le rachat du volailler breton Doux (2 800 salariés, 515 millions d’euros de chiffre d’affaires), finalisé début mars.

L’opération va donner naissance au 5e volailler européen et permettre à Terrena de compléter sa gamme (Gastronome, Douce France, Fermiers d’Ancenis…) avec les marques de Doux, dont Père Dodu.

 

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.