Gare au blues du Net

Geek, Nolife, Nerd… tous ces néologismes désignent en fait, les accros au Net. Des accros qui en arrivent à préférer leur chambre au grand air. Seulement voilà, une étude de l’Université de Leeds en Grande-Bretagne, a démontré l’existence d’un lien direct entre la dépendance à Internet et la dépression.

Des recherches avaient déjà révélé que certains « addicts » remplaçaient toute vie sociale par une fréquentation intensive des réseaux sociaux et autre chats. En approfondissant ces travaux, le Dr Catriona Morrison montre que l’utilisation intensive du Net parfois, est associée à la dépression. Le problème est qu’il est impossible actuellement, de savoir laquelle de ces deux dérives est responsable de l’autre. C’est la vieille histoire de la poule et de l’œuf, dont nul n’est capable de dire lequel est apparu en premier sur terre…

« Ce qui est sûr » précise-t-elle, « c’est que pour certaines catégories de la population, un usage excessif d’Internet peut être un signal d’alarme évoquant des tendances dépressives. » Son étude a porté sur 1 319 personnes de 16 à 51 ans. Et les sujets dépendants à la toile –ils ont représenté 1,2% du total – étaient deux fois plus nombreux que les dépendants aux jeux d’argent.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.