Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Faut-il s'inquiéter du réchauffement climatique ?

0 24.01.2013 18:29
Faut-il s'inquiéter du réchauffement climatique ?

Faut-il s'inquiéter du réchauffement climatique ?

Photo AFP

Lycée Jules-Verne, Nantes

Thibault Brunet, première ES 2

"L’Homme est l’un des principal responsable du réchauffement climatique, depuis le XVIIIe siècle il a émit de grandes quantités de gaz à effet de serre, ce qui a provoqué une augmentation de la température. Les conséquences à court terme ne sont pas dramatiques donc il ne faut pas s’en inquiéter mais à long terme un réchauffement prolongé pourrait porter atteinte à la survie de l’espèce humaine. Il faut donc réagir !"

Kateline Simonin, 17 ans, première ES 2

"Il faut bien évidemment s'inquiéter du réchauffement climatique. Certaines parties du monde supportent déjà les conséquences de ce réchauffement (ex: en Arctique, la fonte de la glace, la sécheresse en Afrique...). De plus, dans certaines régions françaises, on obtient des températures élevées provoquant le prolongement d'une saison. Ceci est un élément du réchauffement climatique. Je pense que la France peut aussi connaître des problèmes climatiques, mais pas aussi important (tels que les ressources en eau, énergie...). L'avantage est que nous sommes dans une zone tempérée."

Andrea Nougarde, 17 ans, première ES 2

"La moitié du XIXe siècle voit apparaître le développement de l'industrie et des moyens de transports, des productions d'énergies, la déforestation…Ceci entraîne une augmentation des gaz à effets de serre perturbant le phénomène naturel qu’est l’effet de serre, et à l’origine du réchauffement climatique. Les scientifiques, les organisations comme WWF et bien d’autres nous alertent sur les seuls effets néfastes de ce réchauffement ; fonte des glaces, risque de maladies cutanées, disparition d’espèces, perturbations climatiques extrêmes… Il y a urgence à réagir chacun à son niveau au quotidien !"

Lycée Chevrollier, Angers

François-Xavier Pouivet, 16 ans, première ES

"En effet, beaucoup de spécialistes nous disent tous les jours que le problème du réchauffement climatique devient de plus en plus sérieux. Il y a cependant trop d'informations diverses et le plus souvent contradictoires, ce qui rend perplexe la population. Il faut toutefois, non pas s'en inquiéter grandement, mais se poser des questions. Ne tournons pas non plus en psychodrame un problème dont nous ne savons presque rien. Seul (et malheureusement) l'avenir nous le dira."

Mursal Niazi, 16 ans, première ES

"Depuis 1972, beaucoup de sommets s’enchaînent sans résultats concrets. En effet, pour certaines nations, l’intérêt économique passe avant l'intérêt écologique, comme les États-Unis qui ont toujours refusé de signer l'Agenda 21 ou encore la Chine dont les usines utilisent des matériaux toxiques pour la planète. Si les hauts dirigeants d'un État refusent de se préoccuper du climat, qu'en serait-il de simples citoyens ? Le réchauffement climatique est un sujet très important mais de nombreuses personnes oublient que la faune et la flore vont disparaître, entraînant avec elle notre civilisation."

Antoine Houdayer, 16 ans, première EZ

"Le réchauffement climatique doit être pris au sérieux car nous sommes tous concernés. Certaines régions de France ou des pays ont déjà subi les conséquences de ce réchauffement, par une montée des eaux qui s'est avérée être dévastatrice. Outre la montée des eaux, certaines espèces, comme l'ours blanc, et des zones polaires disparaissent peu à peu. De plus, ce réchauffement global favorise le développement de maladies et des perturbations métrologiques. Alors avant qu'il ne soit trop tard, chacun peut limiter les dégâts en limitant ses émissions de CO2 et en évitant le gaspillage inutile."

Cyril Harani, 16 ans, première ES

"Le problème du réchauffement climatique est toujours là. Certes, un effet de serre naturel c'est vital, mais trop d'effet de serre c'est menaçant. Il faut environ 100 ans pour que les émissions de CO2 se disparaissent. Ainsi, avec les mesures prises en retard par les sommets sur le réchauffement climatique, c'est d'autant plus difficile de réduire nos émissions actuelles. Alors ce bouleversement sera sans doute irréversible. Pourrons-nous le stopper, pourrons-nous le contenir ou le limiter ? Une telle question mérite plus qu'une simple réflexion de la part de chaque État."

Lycée Le Mans Sud

Daisy Bruneau, 16 ans, Wendy Thiboulet, 17 ans, première L

"Avez-vous conscience que nos actes d'aujourd'hui auront une répercussion désastreuse demain ?  Tous ses signes sont alarmants. Si la température moyenne des océans et de l'atmosphère continue d'augmenter, qu'en sera t-il pour notre descendance ? Le réchauffement climatique a des conséquences très préoccupantes sur l'Homme et l'environnement, en plus de provoquer des perturbations météorologiques, elle engendre la diminution voire la disparition de  glaciers, l'extinction de certaines espèces, l'extension des déserts, et la recrudescence de maladies infectieuses. Est ce le prix que doivent payer nos enfants, en conséquence d'une négligence de notre part ? Si personne ne s'inquiète pour la planète, qui le fera ?"

Lycée professionnel Funay-Hélène Boucher, Le Mans

Manon Pietersoone, 15 ans, seconde Bac pro

"Oui, bien sûr qu’il faut craindre le réchauffement climatique. A cause de toute cette pollution, des animaux sont en voie de disparition ! Aimeriez-vous que votre enfant ne découvre pas toutes ces espèces que nous, nous avons pu découvrir ? Dans les fonds marins, une grande partie du corail meurt. La fonte des glaciers entraîne une augmentation importante du niveau des océans alors plus de 30 % de la surface mondiale des écosystèmes côtiers disparaît sous la mer. "

Pierre-Alexis Daburon, 16 ans, seconde Bac pro

"Il risque d’y avoir beaucoup de dégâts pour les êtres humains mais aussi sur l’environnement. Par exemple, le manque d’eau potable dans les pays africains ou asiatiques va provoquer un manque de récoltes agricoles. Il y aura aussi d’autres effets sur les humains avec la canicule en particulier pour les personnes âgées, car elles sont plus fragiles en période de forte chaleur, cela provoquera une forte mortalité. "

Thomas Guilmain, 16 ans, seconde Bac pro

"Même si la température n’augmente que de  seulement 2°C, cela pourrait avoir des conséquences terribles sur notre environnement, notre santé, notre vie. Cela peut entraîner l’extinction de nombreuses espèces vivantes. On peut même envisager une pénurie d’eau potable. De plus, comme il y a de moins en moins d’eau, les productions agricoles diminuent alors que nous sommes de plus en plus nombreux sur terre."

Estéban Lepineau, 17 ans, seconde Bac pro

"Oui, je m’inquiète car le réchauffement climatique entraîne des catastrophes naturelles telles que la sécheresse : le manque d’eau provoque l’assèchement des nappes phréatiques et est dramatique pour une partie de la population. La fonte des glaces, qui cause la montée des eaux donc des inondations, détruit des habitations. Le réchauffement climatique fait mourir le corail dans les océans et détruit la biodiversité sous-marine."

Lycée La Perverie, Nantes

Inès Loyen, 16 ans, première ES

"Je pense qu'effectivement il faut s'inquiéter du réchauffement climatique car notre planète se dégrade de plus en plus suite aux trous dans la couche d'ozone provoqués par l'être humain. Nous pouvons réduire les risques en adoptant un mode de vie différent comme privilégier le vélo et les transports en commun à la voiture et les scooters. De plus, une façon très simple de réduire les gaz à effet de serre, c'est de consommer des produits locaux afin d'éviter l'importation. Si chacun y met du sien alors le réchauffement climatique pourra être réduit."

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.