Epidémies hivernales : une grippe « atypique »

L’épidémie de grippe bat son plein en France. Au total, près de 650 000 patients ont été concernés lors des 4 dernières semaines. Au-delà des chiffres bruts, les acteurs de surveillance mettent surtout en évidence la présence d’une grippe qualifiée d’ « atypique ». Explications.

Le réseau des Groupes régionaux d’Observation de la Grippe (GROG) constate que « les trois virus A(H1N1)pdm09, A(H3N2) et B continuent de co-circuler, sans dominance nette de l’un ou l’autre de ces virus. »

Ses représentants relèvent que la situation actuellement observée ressemble davantage « à la superposition de trois vagues modestes de grippe plutôt qu’à une épidémie classique. Cela entraîne des hétérogénéités régionales et locales ». Sans compter que « les tableaux cliniques sont parfois trompeurs : la fièvre peut être discrète, le début progressif et les signes respiratoires moins intenses. »

De son côté, le Réseau des médecins Sentinelles a calculé qu’au 13 janvier, 642 600 personnes avaient consulté leur médecin pour un syndrome grippal. La semaine dernière, 202 600 nouveaux malades ont été recensés. L’incidence des cas de syndromes grippaux vus en consultation de médecine générale a été estimée 317 cas pour 100 000 habitants, largement au-dessus du seuil épidémique fixé à 180 cas pour 100 000.

Déjà 4 semaines d’épidémie

Au total, 16 régions de France métropolitaine sont dans le « rouge » : Nord-Pas-de-Calais (650 pour 100 000 habitants), Bretagne (649), Provence-Alpes-Côte-d’Azur (534), Rhône-Alpes (505), Auvergne (431), Languedoc-Roussillon (428), Limousin (351), Champagne-Ardenne (306), Alsace (305), Ile-de-France (262), Haute-Normandie (256), Bourgogne (207), Franche-Comté (219), Midi-Pyrénées (185), Lorraine (184) et Centre (184). Et ce n’est pas terminé puisque « le niveau d’activité des syndromes grippaux devrait continuer d'augmenter cette semaine », expliquent les Médecins Sentinelles.

Alors dès les premiers symptômes :

Limitez vos contacts avec d’autres personnes, notamment celles à risque ou fragiles. Le cas échéant, n’hésitez pas à porter un masque chirurgical en leur présence ;

Lavez-vous régulièrement les mains à l’eau et au savon, ou à défaut avec une solution hydroalcoolique ;

Couvrez-vous la bouche à chaque fois que vous toussez ou éternuez ;

Mouchez-vous dans des mouchoirs en papier à usage unique puis lavez-vous aussitôt les mains.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.