Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Deux-Sèvres Ils sont jeunes, isolés et étrangers...

0 13.09.2016 11:55
Yaya ne sait pas ce que l'avenir lui réserve.

Yaya ne sait pas ce que l'avenir lui réserve.

MARIE DELAGE

Pour préserver son anonymat, nous l’appellerons Yaya. Ce garçon au visage juvénile, qui fait le bonheur d’un club de football niortais, tente de se construire un avenir sur le sol français.

Rien de plus compliqué lorsqu’on a quitté le Burkina Faso du jour au lendemain, avec 1 200 euros en poche pour unique fortune.

« Je ne pouvais plus rester. Ma vie était en danger. Ma maman faisait de la politique. Elle est morte quelques jours avant que je parte », confie-t-il.

Une fin de vie brutale dont ce garçon désormais orphelin - il n’a jamais rencontré son père, décédé selon les informations auxquelles il a eu accès - ne connaîtra sans doute jamais les circonstances exactes.

La maman, en tout cas, voulait elle aussi quitter le Burkina au plus vite. Avec son fils. En débarquant à Niort, Yaya a prétendu être mineur. Et a donc été pris en charge par le Conseil départemental qui en a l'obligation légale.

Des mineurs étrangers, isolés, il en arrive de plus en plus en Deux-Sèvres. Ils viennent, pour la majorité d'entre eux, d'Afrique.

A lire dans "Le Courrier de l'Ouest" du mercredi 14 septembre, édition Deux-Sèvres.

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.