Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Deux-Sèvres Huit accusés et cinq jours de procès pour un viol collectif

0 07.03.2016 12:40
  • Photo CO

    Le procès se déroulera à huis clos.

  • Photo CO

    La Cour d'assises des Deux-Sèvres est présidée par Mme Claire Quintallet.

C'est un procès hors norme qui a débuté ce lundi matin devant la Cour d'assises des Deux-Sèvres.

Huit accusés comparaissent devant cette juridiction criminelle, accusés pour les uns de viols commis en réunion, d'agressions sexuelles, ou pour les autres d'abstention volontaire d'empêcher un crime ou un délit, et non dénonciation de crime. Sept des huit accusés comparaissent libres.

Ce procès va permettre à une jeune femme de 20 ans aujourd'hui, de raconter ce qu'elle a vécu en janvier 2013, dans un appartement du centre historique de Niort. Elle affirme avoir été séquestrée et violée par plusieurs hommes. Elle sera assistée tout au long de ce procès par Me Sophie Montois-Clergeau, avocate, qui a demandé que les débats se déroulent hors la présence du public.

Les huit accusés seront également interrogés sur leur version qui diffère de celle de la jeune femme, notamment celle du principal accusé, un homme originaire de Guyane, âgé de 32 ans, et décrit tant par les coaccusés, que l'expert psychiatre, comme étant un « psychopathe ».

Ce procès est jugé difficile par l'ensemble des avocats de la défense, dont Me Rey qui assure la défense d'un accusé mis en examen pour ne pas avoir agi pour empêcher le viol collectif.

Ce procès doit durer cinq jours.

C'est Mme Natacha Rateau, avocat général, qui requerra au nom de la société.

Le verdict est attendu vendredi.

 

À lire ce mardi 8 mars dans « Le Courrier de l'Ouest » - édition des Deux-Sèvres.

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.