Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Deux-Sèvres Cinq permis retirés dans la nuit de samedi à dimanche

0 20.11.2016 15:25

Dans des conditions météorologiques difficiles, dans la nuit de samedi à dimanche, 36 militaires des compagnies de Niort, Parthenay et Bressuire ont participé entre 20 heures et 6 heures, à une opération de contrôle de l'alcoolémie et des stupéfiants des automobilistes.

178 dépistages de l'alcoolémie et 4 dépistages de produits stupéfiants ont été effectués. Si aucun automobiliste ne conduisait sous l'effet de produits stupéfiants, six conduisaient sous l'empire d'un état alcoolique.

Au total, 14 infractions ont été relevées comme suit : six infractions à l'alcoolémie (de 0,56 g d'alcool par litre de sang à 1,12 g par litre de sang) ; deux infractions pour non port de la ceinture de sécurité ; une infraction pour un chargement représentant un danger pour les autres usagers ; trois infractions pour défaut de contrôle technique à voitures particulières et camionnette ; une infraction pour absence de feux à l'arrière et une infraction aux règles administratives.

Sept véhicules ont été immobilisés, trois permis de conduire ont fait l'objet d'une mesure de rétention.

Le dispositif de la compagnie de Niort était appuyé par cinq militaires de la brigade motorisée de Niort qui ont intercepté deux conducteurs alcoolisés. A Saint-Maixent, le pilote d'une moto de 50 cm3 circulait avec un taux de 1,30 gramme d'alcool par litre de sang. Il est donc reparti sans sa machine. A La Crèche, le conducteur d'une camionnette Kango Renault présentait un taux de 1,28 gramme d'alcool par litre de sang. Son permis a été retenu sur le champ.

A lire aussi lundi dans " Le Courrier de l'Ouest " - édition des Deux-Sèvres.

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.